Des moutons partout

On parle souvent des moutons d’Irlande, mais quelle surprise d’en observer un nombre hallucinant en Islande, et ce, en pleine liberté. On en croise des centaines, souvent par petits groupes de trois ou quatre. Ils ont une fâcheuse tendance à rester sur le bord de la route (ou à carrément s’allonger en plein milieu), donc soyez prudents dès que vous en apercevez un.
À noter que, d’après notre expérience, les moutons de l’Est semblent être les plus cools et aptes à une petite séance photo en plein milieu de la route.

La douche à la piscine, c’est à poil !

Et oui, il semble que les Islandais (les Scandinaves en général paraît-il) n’ont pas vraiment le même rapport au corps que nous. La nudité n’est pas du tout vu comme une honte et la notion d’hygiène est bien plus importante que par chez nous. Résultat : à la piscine, on vous demande gentiment de vous doucher tout nu au savon dans des douches (souvent collectives) avant de pouvoir vous baigner.
À la grande piscine de Reykjavik, il y a même un petit schéma des zones du corps à bien frotter, et un employé est même là pour veiller à ce que ça soit fait dans les règles de l’art !

Le soleil de minuit

L’Islande étant très proche du cercle polaire, si vous vous y rendez aux alentours du 21 juin (solstice d’été), vous aurez le privilège de découvrir cette drôle de sensation qu’est le soleil de minuit. Imaginez-vous en train de faire la tournée des bars à deux heures du matin et que tout soit en plein jour… Incroyable non ?
En hiver du coup, c’est le strict inverse : autour du 21 décembre (équinoxe d’hiver), il fait constamment nuit. Plus on se rapproche du cercle polaire (plus au monte au nord), plus le phénomène s’accentue.

Pas d’alcool au supermarché

Comme dans tous les pays scandinaves, la vente d’alcool est un monopole d’État. Ainsi, pour acheter n’importe quel alcool de plus de 2 degrés, il faut se rendre dans les magasin d’État, les Vinbudin, qui vendent exclusivement de l’alcool et du tabac. Heureusement, l’alcool est toujours présent dans les bars et restaurants.
D’ailleurs, si vous voulez faire des économies, on vous conseille vivement d’acheter votre alcool au duty free de l’aéroport de Keflavik, il est accessible à l’arrivée comme au départ, et les prix sont beaucoup plus intéressants que dans les Vinbudin (comptez 40€ pour une bouteille de vodka, par exemple !).

Pas de chaussures à l’intérieur

Si vous avez la chance d’entrer dans une maison islandaise, on vous demandera d’ôter vos chaussures et de les laisser à l’entrée. C’est surprenant, mais ça a le grand mérite de mettre tout de suite plus à l’aise (et ça évite de salir partout).
À noter que c’est très souvent la même règle pour les espaces communs dans les campings.

Une douche senteur « œuf dur »

Vous remarquerez très vite cette douce odeur d’œuf dur (et pas d’œuf pourri comme c’est écrit souvent) à chaque fois que vous tirerez de l’eau chaude. Il n’y a absolument rien d’anormal, c’est juste que l’eau est chauffée grâce à la géothermie et il y a donc très souvent une odeur de souffre !

Un système de station essence un peu différent

À chaque fois qu’on fait le plein en Islande, on nous demande toujours le montant estimé avant de se servir. Si on est à une station sans automat, il faut donc d’abord aller voir le caissier pour « régler l’estimation », pour ensuite faire le plein. Si jamais on dépense moins que prévu, on doit revenir pour se faire rembourser la différence.
On avoue que c’est bien plus simple d’aller dans les stations automatiques, où tout se fait à la pompe et où vous êtes uniquement débités de ce que vous avez mis dans le réservoir…

Les stations de lavage gratuites

Les routes islandaises étant extrêmement salissantes, il semble que le lavage de voiture soit beaucoup plus commun et régulier que par chez nous. Ainsi, on trouve dans chaque grosse station d’essence (celles de la marque N1 en particulier), des stations de lavage à l’eau (sans savon) qui sont toutes gratuites.

Pas besoin de retirer de l’argent au distributeur (ou presque)

L’Islande est en train de devenir l’un des pays les plus adeptes de la carte bancaire. Elle est acceptée absolument partout : dans les campings (même les plus reculés), les bars, restaurants, supermarchés, attractions touristiques… À moins d’être dans une banque qui vous facturent de grosses commissions fixes pour achat en devise étrangère, retirer de l’argent ne vous servira donc à rien en Islande.

Des vols retours programmés très tôt

Il ne faut pas être difficile du réveil en Islande ! La très grande majorité des vols retours vers la France (surtout low-cost) sont programmés uniquement aux alentours de 6h du matin. Pourquoi ? On aimerait bien savoir…
Notez tout de même que les choses sont bien faites puisque les liaisons par autocar de Reykjavík à l’aéroport de Keflavik sont assurées pour tous les avions, quels que soient leurs horaires de départ ou d’arrivée.