Initialement, on avait pour idée de partir dans un pays scandinave. Et puis, après mûre réflexion, on s’est dit que finalement, il faudrait peut-être un peu arrêter de se rendre dans des pays où le coût de la vie était élevé.
Alors pour changer, on a donc choisi la Pologne, un pays à l’Histoire riche. Direction donc Cracovie, au Sud de la Pologne, en 2h30 depuis l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle !

Cracovie, c’est une ville pleine d’histoire, dont le patrimoine architectural est très bien conservé contrairement à la capitale, Varsovie. Cette dernière a été partiellement détruite lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Cracovie, la ville

La visite de la ville s’effectue très facilement à pied. On a bien aimé toutes ses petites rues toutes mignonnes, faites de couleurs pastels, de briques et de verdures. Les principaux points de la ville à visiter sont le centre historique, le château de Wawel et le quartier juif Kazimierz.
On a adoré également la découverte de l’université Jagellon, une des plus vieilles d’Europe centrale, qui fut bâtie par le roi Casimir III en 1364.

Université Jagellon
Université Jagellon
Szambelan

C’est ici à Cracovie que Steven Spielberg a tourné son célèbre film, La liste de Schindler. D’ailleurs, l’usine d’Oskar Schindler peut se visiter, mais nous n’avons malheureusement pas eu le temps de le faire.
Suite au succès du film, le quartier juif de Cracovie, Kazimierz – du nom du roi Casimir III – complètement laissé à l’abandon après la guerre, a connu un fort regain d’intérêt, et on y trouve aujourd’hui pleins de jolis bars et restaurants – on en parle dans un prochain article ?

Usine d’Oskar Schindler

Nous sommes partis deux jours et demi, et pour être honnête, ça a été un peu la course pour faire tout ce qu’on avait prévu. Quatre jours, en comptant une journée pour aller à Auschwitz, nous parait plus raisonnable pour bien prendre le temps de découvrir en long et en travers Cracovie. En sachant qu’on trouve encore peu de renseignements sur internet, on vous conseille de bien vous organiser et d’emporter un guide papier avec vous.

À 20 minutes de Cracovie : les mines de Wieliczka

À 10 km au Sud-Est de Cracovie, on trouve les mines de Wieliczka. Il s’agit en fait de mines de sel qui sont sont exploitées depuis le XIIIe siècle. Vous nous direz, « Coooool comme visite une mine de sel ! ». Sauf que là, on parle de mines classées au Patrimoine mondial de l’Unesco, aux dimensions et à la richesse incroyables. À peine 1% des souterrains sont ouverts au public, et il faudrait plus d’une semaine pour parcourir entièrement l’ensemble de l’édifice !

La visite commence par la descente de 390 marches pour atterrir dans de grandes galeries. Ici, tout est construit en sel, même les dalles par terre qui sont polies par les milliers de visiteurs. De jolies escaliers en bois au milieu du vide et de chouettes petits lacs artificiels parcourent la visite. En clou du spectacle, on tombe sur une énorme cathédrale toute faite de sel et ornée d’immenses lustres. On apprend d’ailleurs pourquoi la mine contient autant de lieux de cultes et comment les ouvriers vivaient – dangereusement – à travers ces lieux inhospitaliés. La visite se termine par la remontée dans un véritable ascenseur de mine. Claustrophobes s’abstenir !

Se rendre aux mines de Wieliczka

C’est là tout le charme des pays encore assez mal développés au niveau touristique. Certes, on trouve une quantité incroyable de pancarte d’agences qui proposent des packs comprenant le transport et la visite. Mais si on veut s’y rendre par soi-même, c’est tout de suite un peu plus compliqué.
Dans tous les cas, ça se passe à proximité de la gare centrale Kraków-Glówny. On vous conseille de passer par la compagnie d’autocar SKBus, situé au bout de la rue Worcella en venant de la gare. Des bus partent très fréquemment pour les mines en 20 minutes pour seulement 4 PLN (~1€). Le car vous lâche – littéralement – à un petit kilomètres des mines, mais tout est plutôt bien balisé. N’hésitez pas à suivre les touristes, ils vont tous vers cette direction de toute façon ?

Les visites se font uniquement avec un guide, et il y a une visite en français tous les jours à 12h05. Il faut compter environ trois heures pour une visite, mais c’était un peu trop long pour nous. Heureusement qu’il pleuvait des cordes dehors, ça nous a bien consolé d’être à l’intérieur tranquillement à 14°C… La visite en langue étrangère coûte 84 PLN (~20€) et il faut compter 10 PLN pour avoir le droit de prendre des photos.

À 1h30 de Cracovie : Auschwitz

Si vous vous rendez à Cracovie, ça serait vraiment dommage de rater l’occasion d’aller visiter les camps de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. On a beau avoir vu des dizaines de reportages là dessus, et avoir correctement appris nos cours d’Histoire, rien ne remplace une visite concrète sur ces lieux.

On commence d’abord par les camps de concentration d’Auschwitz, en plein cœur de la ville. Les milliers de prisonniers étaient « accueillis » ici pour être emprisonnés dans ce camp de travail. Sauf que, s’ils n’était pas gazés directement, ils mourraient en moyenne en 4 mois, tellement les conditions de vies étaient insupportables – et on pèse nos mots. À vrai dire, il faut vraiment le voir pour le croire.
Quelques blocs de briques ont été transformé en musée. Des photos, des milliers de chaussures, de valises, des tonnes de cheveux coupés de femmes y sont exposés. On y trouve aussi des documents signés des SS, où il est écrit noir sur blanc tout ce qui se passait ici, et comment tout était réfléchi… et c’est vraiment glaçant.

Le camp d’Auschwitz étant devenu trop petit, les nazis ont ensuite construit un deuxième camp, à Birkenau. Et là, on passait clairement dans une dimension « industrielle ». Tous ses innocents étaient entassés dans des baraques en bois sans chauffage. On ne parle même pas des juifs qui étaient directement conduits vers les chambres à gaz, pour n’avoir absolument aucune trace d’eux. Le lieu est absolument immense, situé sur une vaste plaine marécageuse. Ici, au moins 1,1 millions de personnes ont été exterminées, et à 90% des juifs… On pourrait vous raconter pendant des heures tout ce qu’on a vu à Auschwitz, mais pour croire, comprendre, imaginer toute cette folie nazie, il faut vraiment le voir. Un devoir de mémoire indispensable à faire si vous vous rendez à Cracovie…

La visite d’Auschwitz se fait principalement avec un guide pour 45 PLN (~10€), mais on peut la faire par ses propres moyens avant 10h et après 15h. Cependant, on vous recommande vraiment de la faire avec un guide, spécifiquement pour ce genre d’endroits. Quelques visites en français sont organisées, mais on vous recommande de réserver à l’avance en ligne sur le site officiel du musée. Sachez en tout cas que la visite dure environ 3h et en comptant le trajet aller-retour, ça peut prendre une bonne partie de la journée.

Se rendre à Auschwitz

Pour faire simple, rendez-vous directement à la gare routière, qui se trouve au fond de la gare Kraków-Glówny. On trouve facilement un petit guichet ou vous pouvez acheter un billet pour Oświęcim. L’autocar part généralement au niveau supérieur. Dans tous les cas, les horaires étant difficiles à trouver, il peut être plus confortable d’acheter ces billets la veille par exemple, histoire de ne pas être pris au dépourvu.
Pour le retour, rendez-vous là où le bus vous aura déposé à l’aller. Vous pouvez acheter le billet directement dans l’autocar. Le trajet dure 1h30 et coûte 12 PLN (~3€).

Malgré l’histoire – lourde – de la ville de Cracovie, on y trouve d’incroyables petites adresses, et en particulier dans le quartier juif, Kazimierz. On vous en parle la semaine prochaine !