Guide et conseils pour visiter les plus beaux parcs de l’Utah, partie 2 : Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion. Itinéraires, randonnées et hôtels au cœur des parcs de l’Ouest américain.

LA SUITE du road trip dans l’Utah ! Si vous l’avez ratée, ne manquez pas de jeter un coup d’œil à la première partie de notre article sur l’Utah, où on se concentre sur Canyonlands, Dead Horse Point et Arches.

Pour cette deuxième partie dans l’Utah, on a voulu découvrir deux parcs qu’on n’a pas arrêté de voir sur Instagram ces dernières années : Bryce Canyon et Zion. On a beau avoir vu de nombreuses photos de ces parcs, la découverte des lieux — en vrai de vrai — reste une expérience incroyable une fois sur place.

Sur la route, on en a profité pour arpenter une partie du parc de Capitol Reef — un peu moins connu que les deux autres — mais qui mérite d’être vu et exploré.

Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Bryce Canyon National Park
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Zion National Park
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef National Park
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Bryce Canyon National Park
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Zion National Park

4 Capitol Reef National Park

Lors d’un road trip dans l’Ouest américain, ce parc est souvent délaissé des voyageurs. Et par nous les premiers ! Comme on le disait dans cet article, nous avions prévu un jour de trop à Arches National Park, ce qui nous a laissé le temps d’aller découvrir Fruita Area la partie la plus accessible de Capitol Reef. Pour cette fois-ci, ça a eu de bon de ne rien réserver à l’avance…

Capitol Reef, c’est une chaîne de montagne longue de 160 km, sans cesse travaillée par la météo capricieuse de ce coin-là de l’Utah. Il n’est pas rare de passer du grand soleil aux orages en quelques minutes. Ça rend relativement complexe l’exploration du parc par les pistes qui le traversent, surtout quand la moitié est impraticable à cause des flash floods. Ça justifie en partie la fréquentation beaucoup moins importante par rapport aux parcs voisins, alors qu’on croise ici aussi de fabuleuses formations rocheuses, entre canyons et arches.

Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>

a/ Que faire et voir à Capitol Reef National Park ?

Capitol Reef est un parc national très étendu. Seule la partie centrale, appelée Fruita Area (puisqu’elle est étonnamment verte avec ses vergers), est facile d’accès. Il est d’ailleurs possible de venir cueillir les fruits de juin à octobre le long de la Fremont River !
La partie Nord, Cathedral Valley, qui a l’air vraiment fabuleuse, et la partie Sud, Strike Valley, sont plus difficiles d’accès. Car pour s’y rendre, il est préférable d’avoir un bon gros SUV, voire un 4X4 — pistes obligent — et c’est sans doute ce qui en rebute plus d’un !

Pour ce parc, nous avions le pass annuel Interagency « America The Beautiful » à 80 $ par véhicule qui fonctionne dans tous les parcs nationaux.

Les balades à Fruita Area

  • (à pied) Grand Wash Trail. À quelques pas du Fruita Campground, il y a une balade à faire au cœur d’un canyon pour observer de plus près les impressionnantes falaises de Capitol Reef. Au début, ça grimpe sévère, mais par la suite le chemin est plutôt plat et assez impressionnant. (7 km aller-retour, environ 3 heures)
  • (en voiture) Scenic Drive. Elle traverse toute la vallée, à ne pas manquer si vous passez dans le coin. Elle permet vraiment de se rendre compte de la géologie du parc. Attention, la route peut être fermée en cas de mauvais temps, car elle est traversée par de nombreux washs (les « couloirs » qui permettent aux flash floods de s’écouler en cas d’orages).

b/ Combien de temps pour visiter Capitol Reef National Park ?

On y est restés seulement une demi-journée, ce qui est peu pour découvrir l’ensemble du parc. Si vous ne voulez pas randonner, c’est largement assez. Par contre, si vous voulez marcher un peu, voire aller découvrir les parties uniquement accessibles par les pistes, prévoyez un ou deux jours en plus.

Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>

c/ Où dormir à Capitol Reef National Park ?

Si vous campez, Fruita Campground est le plus grand camping du parc fonctionnant avec réservation. On peut aussi faire du camping en backcountry avec un permis.
Pour un peu plus de confort, rendez-vous à Torrey, située non loin du parc, pour trouver un motel. Pour notre part, nous avons logé à l’Aquarius Inn, un bon vieux motel pas trop cher avec piscine tout de même !

Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>

5 Bryce Canyon National Park

Bryce Canyon, c’est de façon unanime le parc préféré d’une bonne partie des gens ayant visité l’Ouest américain. Rien que ça !

Il faut dire que la vue sur les cheminées de fées rougeâtres, entremêlées aux sapins, est un vrai spectacle en soit. Et tout est ici à une échelle raisonnable. On n’a pas cette impression d’avoir besoin d’un zoom ou de jumelles pour apprécier la vue comme on l’avait ressenti à Island of the Sky ou au Grand Canyon par exemple.

Les reproches qu’on pourrait faire au parc, c’est de ne pas être assez « nature » et un peu trop à l’image du Grand Canyon, avec ce village créé uniquement pour les touristes juste à l’entrée du parc, ainsi que ce « remblai » aménagé le long des falaises. Et beaucoup de monde également, tout du moins au moment où on y était fin mars.

Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>

a/ Que faire et voir à Bryce Canyon National Park ?

Le parc se visite très facilement avec ses deux points de vue majeurs, Sunrise et Sunset Point, qui donne sur ce qu’on appelle « l’amphithéâtre ». C’est d’ici que partent différents trails combinables les uns aux autres et à la portée de tous. Alors pas d’excuses pour ne pas s’y aventurer !

Selon nous, la partie la plus au sud du parc est moins grandiose et ne vaut pas forcément le détour, donc ce n’est pas forcément utile de faire l’aller-retour, autant resté au début du parc.

Pour ce parc, nous avions le pass annuel Interagency « America The Beautiful » à 80 $ par véhicule qui fonctionne dans tous les parcs nationaux.

___

Les points de vues

  • À quelques miles de l’entrée du parc, on trouve les deux points de vue assez similaires, Sunrise Point et Sunset Point, qui donne sur le célèbre amphithéâtre de Bryce Canyon. Comme leur nom l’indique, l’un est idéal pour venir voir le lever du soleil (Sunrise Point) tandis que l’autre est plus adapté pour le coucher (Sunset Point). Petit conseil : ne vous rendez pas trop tard au Sunset Point, parce que l’amphithéâtre passe dans l’ombre avant que le soleil ne soit réellement couché. Toujours anticiper !

___

Les randonnées

  • Queen Garden trail + Navajo Loop. À Bryce Canyon, les randonnées se combinent et peuvent donc facilement s’adapter à l’endurance de chacun. Au départ du Sunrise Point, le Queen Garden est le trail qui conviendra à tous les niveaux pour s’approcher au plus près des cheminées de fées. Pour un peu plus de difficultés et pour faire durer le plaisir, on emprunte la Navajo Loop pour remonter au niveau du Sunset Point.
  • Peek-a-boo Loop. Une autre boucle qui descend dans l’amphithéâtre de Bryce Canyon. La boucle est un peu plus physique que les deux autres boucles (Queen Garden trail et Navajo Loop). Elle peut aussi se combiner aux deux autres trails.
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>

b/ Combien de temps pour visiter Bryce Canyon National Park ?

Une demi-journée à une journée, selon ce que vous souhaitez faire dans le parc, nous semble parfait !

c/ Où dormir à Bryce Canyon National Park ?

On trouve deux grands campings avec réservation dans le parc, North Campground et Sunset Campground. Comme d’habitude, on conseille vivement de réserver pour avoir la chance de séjourner dans le parc national. Une autre possibilité qui peut être sympa pour camper et sans réservation, c’est le Red Canyon Campground à quelques minutes de Bryce Canyon.

Sinon, vous pouvez toujours trouver un motel bon marché à Tropic ou Cannonville. Lors de notre passage à Bryce Canyon, nous avions séjourné au Grand Staircase Inn pour éviter de camper dans cette région de l’Utah connue pour ses hivers froids… Ah oui, on n’en a pas parlé : il fait TRÈS froid ici jusqu’au Printemps, donc si vous campez, soyez bien équipés en conséquence !

Red Canyon, le petit Bryce Canyon
Red Canyon est une partie de la Dixie National Forest, en total accès libre. Ici, on se croirait presque à Bryce Canyon. Il manque juste le magnifique amphithéâtre de cheminées de fées… Il n’y a pas de réel intérêt à s’arrêter ici si vous rendez à Bryce Canyon, mis à part qu’ici les trails sont autorisés aux chiens (une info pas des moindres pour nous aujourd’hui ^^).

Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>

6 Zion National Park

Situé non loin de Bryce Canyon National Park, Zion National Park est un incontournable pour un voyage dans l’Ouest américain. Le parc, premier National Park crée dans l’Utah, est très différent de tout ce qu’on a pu voir jusqu’ici dans la région. Le relief et la flore nous rappellent davantage nos montagnes françaises.

Selon les saisons, la beauté du parc ressort différemment. En été, les arbres du parc sont feuillus, ce qui crée une impression d’oasis au cœur du canyon. Tandis qu’à l’automne, le parc révèle de belles nuances de jaunes et d’oranges dans ses arbres. Selon nous, les saisons les moins propices pour découvrir le parc sont l’hiver et le début du printemps (lorsqu’on y était^^) car les arbres sont dépourvus de feuilles.

Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>

a/ Que faire et voir à Zion National Park ?

Zion est le parc aux randonnées spectaculaires, avec notamment Angels Landing Trail et The Narrows. Il faut absolument s’aventurer sur l’un d’eux !

À savoir : pour limiter la circulation dans le parc, de la mi-mars à la fin novembre, on se rend uniquement aux départs des randonnées grâce à un système de navette. À l’image du Grand Canyon, ça donne un côté Disneyland (qu’on n’aime pas trop !) avec les longues files d’attente au niveau du Visitor Center. Mais vu la fréquentation, c’est la solution la plus adaptée.

Pour ce parc, nous avions le pass annuel Interagency « America The Beautiful » à 80 $ par véhicule qui fonctionne dans tous les parcs nationaux.
___

Les randonnées

  • Angels Landing Trail. On n’a jamais vu autant de monde s’aventurer sur une randonnée aussi compliquée ! Sa renommée de randonnée des plus difficiles au monde attire donc ! La première partie, c’est principalement de la grimpe pure et dure. Pas vraiment de difficulté au niveau du terrain puisque le chemin est bétonné, c’est juste que ça grimpe tout le temps.
    Une fois arrivé en haut, on se trouve sur un petit plateau avec les ravins de chaque côté. Une vue assez dingue ! Si vous êtes aventureux, la toute dernière partie est la plus ardue : une crête très étroite avec 300 m de vide de chaque côté et seulement une chaîne pour se maintenir en sécurité. Juste avant de crapahuter sur cette dernière portion, on nous prévient que 6 personnes sont décédées sur ce trail lors des 10 dernières années… De quoi bien se mettre dans le bain ! Perso, on a préféré ne pas y aller… #Petitsjoueurs (8 km aller-retour, environ 4 heures)
  • The Narrows. Une randonnée mythique où l’on passe, paraît-il, 60% du temps à marcher dans l’eau au cœur d’un canyon. Elle a l’air vraiment exceptionnelle et franchement très fun, on regrette vraiment de ne pas avoir eu le temps de la faire. Pour parcourir l’ensemble du trail, il est conseillé d’être équipé de bâtons, de chaussures adaptées et d’une combinaison si vous la faîtes en hiver, printemps ou automne. On peut louer tout le matériel auprès du Visitor Center. (Distance à moduler selon votre niveau)
  • Emerald Pool Trail. Beaucoup moins spectaculaire que les deux randonnées ci-dessus, ce trail facile permet de découvrir deux piscines naturelles, la Lower et Upper, et quelques cascades nichées dans des cavités humides. De quoi prendre un bon coup de frais ! (Boucle de 4 km, environ 2 heures)
  • Canyon Overlook Trail. Sur la route en direction de Bryce Canyon, une courte balade d’une demi-heure mène à un beau point de vue sur le parc de Zion. Attention, le parking est petit, mieux vaut venir très tôt le matin. (1,5 km aller-retour, 1 heure)

Si la difficulté ne vous fait pas peur et que vous avez le temps, Hidden Canyon Trail et Observation Point Trail sont deux autres randonnées difficiles, mais qui valent bien l’effort.

Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>

b/ Combien de temps pour visiter Zion National Park ?

Une journée est suffisante si vous comptez uniquement randonner sur l’Angels Landing Trail, Emerald Pool Trail et le Canyon Overlook Trail. Il faudra rester plus longtemps pour crapahuter sur The Narrows et d’autres randonnées.

c/ Où dormir à Zion National Park ?

Comme dans tous les autres parcs, l’idéal c’est de dormir au cœur du parc. On trouve ici deux grands campings : Watchman Campground et South Campground. Les deux fonctionnent avec un système réservation, et une partie des emplacements du South Campground sont en « Premiers arrivés, premiers servis ». C’est cette dernière solution qu’on a choisie, et pour une fois, ça a fonctionné… même s’il a fallu se lever à 5h30 pour avoir une place à l’ouverture du camping !
Beaucoup plus confidentiel, au nord du parc il y a aussi le Lava Point Campground avec seulement… 6 emplacements.

Si vous ne campez pas et pour rester aux portes du parc, c’est à Springdale qu’il faut séjourner. Mais attention, les prix des hôtels dans la ville ne sont pas donnés !

Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>
Capitol Reef, Bryce Canyon et Zion <span>— Les parcs de l’Utah, partie 2 </span>

Voilà, cet article vient fermer cette parenthèse américaine. Un extraordinaire séjour qu’on n’est vraiment pas prêt d’oublier !
On planifie déjà un prochain grand road trip pour visiter les régions voisines : Colorado, Wyoming, Montana, Oregon et j’en passe… Mais cette fois-ci sur 3 mois (!!!) pour s’imprégner totalement de la culture américaine. Alors, on se dit rendez-vous en 2020 pour la suite de notre périple aux USA 😘

Retrouvez Black&Wood également sur Instagram, Facebook et dans notre newsletter mensuelle !

  • Publié le 6 janvier 2019
  • Texte et photos Marine Etoubleau & Thibault Pailloux