Nous sommes partis 5 jours mi-janvier sur un coup de tête à Tenerife, l’île la plus touristique des Canaries, au large des côtes du Maroc.

Ce qui nous a attiré là-bas, c’est le climat : un éternel printemps avec ses 20°C en hiver et ses 28°C en été. La diversité de paysages qu’offre l’île nous a aussi beaucoup fait rêver : de la montagne, du désert et de la forêt ! Mais pourquoi n’y avait-on pas pensé avant ?!

Sans doute, à cause du tourisme de masse, et de tous ces clichés sur les Canaries qu’on entend souvent, comme quoi on irait là-bas uniquement pour faire bronzette sur un transat dans un immense hôtel sans charme… Alors que cet archipel espagnol concentre une richesse incroyable de paysages !
Heureusement, comme dans de nombreuses autres destinations, cette foule de touristes se rassemble uniquement dans des endroits précis, ici au Sud de l’île, à éviter absolument pour apprécier le voyage.

Parc national du Teide

JOUR 1 – arrivée à 16h à Tenerife

Nous voyageons de nouveau avec nos sacs à dos avec des billets d’avion pris chez EasyJet à la dernière minute pour 140 € / personne aller-retour. Après 4 heures de vol, on arrive au dessus de Tenerife. La vue à travers le hublot est impressionnante, le volcan Teide (3715 m) domine l’horizon.

Après avoir récupéré non sans-mal notre voiture de location chez Hertz à l’aéroport (c’est la première fois que notre carte bancaire n’est pas acceptée pour déposer la caution !), on prend vite la route en direction de Santa Cruz de Tenerife, la capitale de l’île qui compte pas moins de 200 000 habitants. Nous passons deux nuits à l’hôtel Taburiente, un point de chute idéal pour visiter le Nord-Est de l’île et La Laguna.

Auditorium de Tenerife

JOUR 2 – La Laguna, le Jardin d’acclimatation de La Orotova et Parque Rural Anaga

La Laguna

Pour ne rien louper de cette journée, nous nous levons tôt et prenons rapidement la direction de La Laguna à 15 minutes en voiture de Santa Cruz de Tenerife. Les façades colorées (bleu, jaune, orangé), les balcons en bois et les patios magnifiques (celui de l’office du tourisme et Casa Montanes) rappellent l’architecture de La Havane à Cuba. Et pour cause, La Laguna a servi de modèle architectural pour les grandes villes de l’Amérique latine ! Le centre historique de La Laguna est d’ailleurs classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

La Laguna
Casa Montanes

Le Jardin d’acclimatation de La Orotava

Depuis que nous sommes allés à Kew Gardens à Londres, nous sommes tombés amoureux des jardins botaniques et nous ne loupons jamais une occasion pour aller en visiter un nouveau. Nous avons repéré celui de Puerto de la Cruz sur le Guide du Routard à une trentaine de minutes en voiture de La Laguna. Grâce au climat idéal de Tenerife, il n’y a même pas besoin de serres pour cultiver les plantes tropicales !
L’entrée dans le jardin ne coûte que 3 petits euros.

Le Jardin d'acclimatation de La Orotava

Le parc rural d’Anaga

On finit notre journée au Nord-Est de l’île au parc rural d’Anaga (1024 m d’altitude), un lieu d’où partent de nombreuses randonnées. Par faute de temps, nous nous contentons de traverser la forêt et arpenter les sommets en voiture. La route est tellement dingue ! Mieux vaut ne pas avoir le vertige…
Nous terminons notre itinéraire dans les nuages avant d’atteindre la seule plage de sable blanc du Nord de l’île, Playa de Las Teresitas. Bon, pour le coup c’est une plage pas vraiment naturelle puisque le sable a entièrement été importé du Sahara. Une digue y a été construite au large pour couper les vagues et sûrement pour que le sable importé y reste 😶

Playa de Las Teresitas

JOUR 3 – Le Teide

Clairement, ce sont ces paysages désertiques, qui rappellent ceux des parcs nationaux de l’Ouest américain, qui nous ont attiré à Tenerife ! La chose la plus incroyable, c’est que sur la route, nous sommes passés d’une forêt de pins plongée dans un épais brouillard, où le thermomètre est même descendu à 12 °C, pour se retrouver quelques kilomètres plus haut (2200 m d’altitude) dans des champs de lave loins de toute végétation avec 23 °C.

Las Lagunetas

Pratiquer la randonnée dans ce parc est le seul moyen pour bien profiter de ces fabuleux paysages désertiques. Sous les conseils du Guide du Routard, nous avons choisi la randonnée numéro 3, Sendero de los Roques de Garcia. Il ne faut absolument pas prendre peur face aux troupeaux de touristes venus ici en car pour admirer Los Roques de Garcia, cet énorme rocher qui sort de nulle part, au début du sentier. Au final, peu de personnes s’aventurent plus loin, à tord… Hautes falaises et champs de lave sont au rendez-vous. Ce n’est pas pour rien que le parc du Teide est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO !

Randonnée n°3
Difficulté : moyenne
Durée : 2h

Il est important de se rendre au Centro de visitantes El Portillo pour prendre connaissance du lieu de départ de chaque randonnée.

los Roques de Garcia

Pour finir cette belle troisième journée, nous dormons à La Orotova, un charmant petit village aux façades colorées. Et c’est là-bas, que nous vous donnons rendez-vous pour la suite de notre road trip à Tenerife.

On espère que cela vous a plu et n’hésitez pas à nous laisser en commentaire vos adresses et conseils, ou à nous poser vos questions 😉