En 7 jours, on a parcouru environ 1100 km, soit plus de 14 h sur les routes québécoises. Après un départ de Montréal (dont on a parlé la semaine dernière), on a pris la direction du nord pour aller au Lac Saint-Jean, puis du parc du Fjord de Saguenay, avant de redescendre dans le sud au parc de la Jacques Cartier, pour finir dans la ville de Québec.

Parc National de la Jacques Cartier
Parc national du Fjord du Saguenay

Road trip au Québec
Environ 1100 km sur 4 jours soit en moyenne 3,5 h de voiture par jour

Pour préparer cet itinéraire, on s’est beaucoup renseignés sur les routes à emprunter, en prenant grand soin d’éviter le plus possible les autoroutes. Le « Top 5 des plus belles routes panoramiques du Québec » du site Authentik Canada nous a, entre autre, bien aidé pour trouver les itinéraires les plus intéressants.

Bord du Lac Saint-Jean

Étape #1 : de Montréal au Lac Saint‑Jean

Après nos 2 jours passés à Montréal, on récupère enfin notre voiture et c’est parti pour de nouvelles aventures !
Pour nous rendre à notre première étape à Desbiens au bord du Lac Saint-Jean, il faut d’abord emprunter l’autoroute 40 en direction de Québec. Après une petite heure et demie, il faut bifurquer vers la route 155 jusqu’au Lac Saint-Jean. Pour la suite, c’est facile puisqu’il suffit de rouler tout droit jusqu’au bout.

La route 155 est donc notre première route panoramique au Québec. On l’appelle d’ailleurs la Route des Rivières puisqu’elle longe une très grande rivière de Shawinigan à La Tuche. Celle-ci est tellement large qu’on a l’impression que c’est un grand lac… Mais non, en Amérique, tout est plus grand !

On est un peu tôt dans la saison, les feuilles des arbres commencent tout juste à jaunir. Il faut dire que l’automne ne fait que débuter ! Mais les paysages sont tout de même plus que jolis…
La route des Montagnes est très empruntée par d’énormes camions chargés de rondins de bois. Oui, ceci n’est pas un cliché, et les chauffeurs ont très souvent de grosses chemises à carreaux, comme dans les films 😅.
Ah oui d’ailleurs, ces gros camions, comme le reste de la circulation automobile, ont tendance à avoir la pédale lourde, ce qui fait qu’il n’y a pas grand monde qui respecte les limitations de vitesse par ici.

Sur les routes québécoises, la limite de vitesse est fixée à 90 km/h sur route, et 100 km/h sur autoroute. Bon, ça c’est la limite officielle, puisque dans la pratique, presque tout le monde roule 15 km/h au dessus de la vitesse maximale autorisée.

Parking du supermarché à La Tuque

On a vraiment l’impression d’être au bout du monde. Après 2h de route, on tombe enfin sur un village, La Tuque (ville d’environ 11 000 habitants), à mi-chemin entre Shawinigan et les bords du Lac Saint-Jean. On en profite pour faire quelques courses et manger vite fait au McDonald’s (le seul « restaurant » potable que nous ayons trouvé sur la route).

S’il y a bien une chose qu’on ne rate jamais en voyage, c’est aller faire un tour au supermarché. C’est tellement étonnant de découvrir des produits dont on aurait jamais soupçonné l’existence. Sans parler des énormes bouteilles de Coca-Cola, des paquets de tortillas au maïs violet, des litres de lait et de jus d’orange conditionnés dans des sortes de bidons d’essence,… L’Amérique dans toute son excentricité quoi !

Jolie maison à Desbiens

Après nos 5h de route et la nuit tombée, on arrive enfin à Desbiens, un petit village méconnu au bord du lac Saint-Jean.
On a choisi de s’arrêter ici pour faire une pause avant de repartir pour le Fjord du Saguenay, mais aussi et surtout parce qu’on avait repéré un Airbnb un peu original pour passer la nuit…

Où dormir au bord du Lac Saint-Jean ?

La Maison Zacharie, à Desbiens
C’est un ancien monastère qui a été récemment reconverti en auberge par un couple, Véronique et Mike. Ils nous ont accueillis dans une belle humeur – accompagnés de leurs chiens trop mignons – pour nous faire la grande visite de cet incroyable lieu. C’est exactement ce genre d’endroit totalement atypique qu’on recherchait en venant au Québec !
La chambre est très confortable, et un excellent petit déjeuner complet est servis pour pouvoir se remettre sur pattes rapidement.
C’est simple, insolite, atypique, convivial et à un excellent rapport qualité/prix.

À partir de 38 $ par personne, avec petit déjeuner.
Voir le logement sur Airbnb

Étape #2 – Le parc du Fjord de Saguenay

Après cette nuit au Lac Saint-Jean, on prend la direction du parc du Fjord de Saguenay. La route à partir de Chicoutimi est vraiment très belle, avec toutes ces maisons de couleurs aux bords des lacs. Il n’y pas de doute, on est bien au Canada !

C’est notre première fois dans un parc national au Québec. Chaque parc propose des activités, comme du canoë, de la randonnée,… le tout avec de très belles infrastructures. Pour plus d’informations, on vous conseille de vous rendre sur le site officiel de la Sépaq (Société des Établissements de Plein Air du Québec). Il est très bien fait et répertorie toutes les randonnées et activités proposées sur place.

Pour rentrer dans les parcs nationaux québécois, on doit s’acquitter des frais d’entrée de 8,50 $ par personne (et non pas par voiture comme aux USA) et par jour. Ça se passe soit au niveau de la « guérite » (l’entrée officielle de parc matérialisée par une petite cabane en bois, un peu comme un péage). S’il n’y a personne, il faut aller au centre d’accueil quelques kilomètres plus loin à l’intérieur du parc.

Pour découvrir le parc national du Fjord de Saguenay, on a choisi d’arpenter la randonnée, plutôt facile, du sentier de la Statue. C’est clairement l’une de celle qu’on a préféré durant notre séjour au Quebec d’ailleurs.
Il faut prévoir environ 3h30 de marche (aller-retour). La balade commence aux abords de l’eau sombre du fjord et le longe quasiment tout du long. Il suffit de très peu de temps pour rapidement avoir de beaux points de vue sur toute la région ! La randonnée se termine en haut du fjord, au pied d’une statue de la Vierge Marie avec une belle vue sur l’immense rivière Saguenay (une rivière ça ?!).

L'état des chaussures…
Coucou toi !

À la fin de notre randonnée, on reprend la voiture pendant un petit quart d’heure pour se rendre à l’Anse de Tabatière connue pour sa vue – une des plus belles – sur tout le fjord. On gare la voiture sur le parking, puis il faut marcher environ 5 minutes pour enfin pouvoir admirer un paysage à couper le souffle.
Pour clore cette belle journée, direction un Airbnb sans grand charme à Chicoutimi. On ne le recommande pas forcément, mais on le partage à titre d’indication. Logement Airbnb à Chicoutimi

L'Anse de Tabatière

Étape #3 – De Chicoutimi au Parc de la Jacques Cartier en passant par la baie Saint-Paul et les chutes de Montmorency

Pour cette nouvelle journée, on prend la route en direction du Parc de la Jacques Cartier, avec un crochet par la Baie Saint-Paul. On emprunte la route 381 repérée lors de la préparation de notre voyage. Un des plus beaux itinéraires de tout notre road trip. Les arbres sont de plus en plus beaux et les reflets sur l’eau des lacs sont juste fabuleux. On croise même des ponts en bois couverts.

Puis changement de décor radical, fini les lacs et les forêts, on passe sans transition dans un décor digne du bord de mer en arrivant à la Baie Saint-Paul. D’ailleurs, ce n’est pas vraiment le bord de mer, mais plutôt les bords du fleuve Saint-Laurent !

La Baie Saint-Paul est un joli petit village, typiquement québécois. On l’aime pour ses maisons colorées, ses galeries d’art, ses restaurants et ses cafés, C’est l’endroit idéal pour s’arrêter manger après quelques heures de voiture.

Sur notre chemin pour se rendre au Parc de la Jacques Cartier, on en profite pour s’arrêter aux chutes de Montmorency. C’est moins impressionnant que les chutes du Niagara, mais un peu plus authentique. Petit conseil : si vous voulez éviter de payer le parking, vous pouvez vous garer au bord de la route où des places limitées dans le temps sont disponibles.

Le parc de la Jacques Cartier

C’est notre deuxième parc national au Québec. Comme pour le parc du Fjord de Saguenay, le site propose différentes activités comme de la randonnée, du canoë… Il faut aussi payer les frais d’entrée 8,50 $ par personne et par jour.
Nous, on a choisi de s’arrêter ici pour faire du rafting, mais ça ne s’est finalement pas fait, fin de saison oblige. Du coup on a utilisé ce temps pour partir arpenter le sentier des loups, répertorié « difficile », mais en réalité assez facile. Il faut compter 5h de marche aller/retour.
Après notre randonnée, on s’aventure au bord de la rivière pour admirer les rapides. Revigorant ! Ça doit tellement être génial de faire du canoë par ici… Peut-être une prochaine fois 😀.

Où dormir au Parc de la Jacques Cartier ?

Chez Sylvain, hôte Airbnb, à Stoneham-et-Tewkesbury
C’est l’un de nos meilleurs souvenirs de cette semaine au Canada. Au fin fond d’une route en cul-de-sac, on arrive à la maison de Sylvain. Ce n’est pas « la cabane au fond du jardin », mais bien « la maison en plein milieux de la forêt ». Sylvain vit ici depuis près de 20 ans, dans une grande maison en bois peint en bleu. On a eu le droit à un joli feu pour cuire nos grillades, avant de partager un superbe repas avec lui. Quant à notre chambre, elle était simple et confortable. À noter que Sylvain loue l’étage entier, donc on peut très bien venir en famille.
C’est clairement pour ce genre d’expérience qu’on préfère aller chez l’habitant qu’à l’hôtel… Si vous voulez vivre une vraie expérience authentique au Québec, on vous recommande vivement de vous rendre chez Sylvain.

À partir de 126 $, avec petit déjeuner.
Voir le logement sur Airbnb

Étape #4 – Québec (la ville)

On finit notre séjour dans la ville de Québec. Après Montréal, c’est la deuxième ville la plus peuplée de la région. Elle est connue pour son architecture proche de celles de nos villes européennes. Elle a un côté très médiévale avec son imposant château, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est d’ailleurs la seule ville fortifiée d’Amérique du Nord.
Pour visiter un Québec un peu moins touristique, on conseille de s’éloigner du centre historique et d’aller se balader plus du côté du quartier Saint-Roch, anciennement occupés par les ouvriers. C’est ici qu’on trouve toutes les boutiques tendances, les restaurants, les cafés et les bars.

Voilà, c’est la fin de notre reportage sur le Québec, si vous connaissez la région, n’hésitez pas à nous faire part de vos bonnes adresses et expériences dans les commentaires 😉

À bientôt pour la suite du road trip aux États-Unis 🇺🇸