Nos conseils pour découvrir Fuerteventura à travers ses plus belles plages, randonnées, et ses parcs emblématiques.

Avant d’aller découvrir l’île de Lanzarote, nous avons passé une semaine sur l’île de Fuerteventura, une des sept îles de l’archipel canarien. Les paysages à Fuerteventura sont plus désertiques que sur l’île de Lanzarote ou Tenerife, mais en restent tout aussi impressionnants. On a adoré tout particulièrement les dunes de Corralejo et l’immensité de la plage de Cofete !

Fuerteventura est connue pour son vent puissant et attire de nombreux kite-surfeurs sur ses grandes plages de sable blanc. Son relief et ses volcans nous rappellent parfois les paysages volcaniques islandais et à d’autres moments ceux de l’Ouest américain… C’est pour dire !

Comme ailleurs aux Canaries, l’île est touchée par le tourisme de masse, principalement sur sa partie sud. Bonjour les barres d’immeubles, les stations balnéaires, les hordes de touristes beaufs et tout ce que cela implique ! Cette image de tourisme de masse peu gratifiante lui colle à la peau (un peu trop !) et beaucoup d’entre nous ont des aprioris négatifs sur l’île. Mais rassurez-vous, à l’instar de Tenerife ou Lanzarote, on peut découvrir les paysages de Fuerteventura en évitant au maximum ces stations balnéaires.

Alors, que faut-il voir et faire lors d’un passage à Fuerteventura ?

Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>

PRATIQUE

Y aller
À partir de 70 € aller-retour depuis Paris CDG. On trouve aussi des vols direct depuis Lyon, Nantes et Marseille.
L’île de Lanzarote est à seulement 30 minutes en ferry de Fuerteventura. Il est toujours possible d’atterrir à Lanzarote pour se rendre à Fuerteventura.

Meilleure période
En hiver, parce que la météo est douce et agréable. On conseille d’éviter le printemps et l’été, car c’est la haute saison aux Canaries, et honnêtement la météo est tout aussi belle en France. Autant y aller quand il ne fait pas beau par chez nous !

Dormir
L’offre hôtelière à Fuerteventura se résume principalement aux énormes complexes hoteliers sans aucun charme. Il est compliqué de trouver des adresses de charme qui sortent du lot sans passer par Airbnb, où là par contre, on peut trouver pleins de pépites !

Se déplacer
Pour trouver les meilleurs prix de location de voiture, on conseille de passer par Rentalcars ou AutoEurope. Sinon vous pouvez directement louer chez Cicar, l’agence locale la plus présente sur place.

Budget
Les îles canariennes appartiennent à l’Espagne et le niveau de vie est assez similaire au pays. Les prix des logements sont accessibles. On peut facilement s’en sortir pour moins de 50 € la nuit pour deux personnes.

Guide papier
On aime toujours acheter le Guide du Routard avant de partir. Il y a toujours de bons conseils et ça nous aide pas mal à planifier notre itinéraire.

Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Le Sud de Fuerteventura : Cofete et la péninsule de Jandia

Comme on l’a dit plus haut, c’est la partie sud de l’île qui est la plus touchée par le tourisme de masse et fréquentée — on ne sait pas trop pourquoi — par une population majoritairement allemande. Pour dire, on trouve même sur place des agences immobilières allemandes et aussi des cliniques allemandes pour se soigner !

L’ambiance des deux principales villes du Sud de Fuerteventura, Costa Calma et Morro Jable, est vraiment dans le cliché d’une station balnéaire avec les rangées de transats sur les immenses plages, les petits bars et les magasins attrape-touristes. Hmmm, ça donne envie tout ça… Mais néanmoins, il y a de belles choses à faire et découvrir dans le Sud de Fuerteventura, comme randonner dans le Parc Naturel de Jandia ou rouler sur les pistes en direction de la plage de Cofete… qu’on ne peut que vous recommander de visiter !

Que voir et faire dans le Sud de Fuerteventura ?

Les plages

  • Cofete
    Sans exagérer, c’est l’une des plus belles plages qu’on ait pu voir de nos yeux ! Le relief de la côte est unique avec ce sable blanc et les énormes collines qui tombent à la verticale au loin. Sur cette partie orientée Ouest, l’océan est très agité à cause des courants et la baignade y est vraiment très dangereuse, donc totalement déconseillée. On y vient donc davantage pour la beauté des lieux plutôt que pour s’y baigner.

    L’accès à cette grande plage se fait uniquement par une longue piste tortueuse de 20 km grimpant jusqu’à un col, puis redescendant jusqu’à l’océan. Un air de bout du monde ! La piste est largement carrossable et ça le fait amplement avec une petite citadine, il n’y a vraiment pas besoin d’un 4×4. Cependant, il faut être un pilote plus ou moins aguerri car certains lacets au bord du précipice peuvent en tétaniser plus d’un.

    Pour info, nous avions une Opel Adam — une sorte de Twingo pour la faire courte — donc vraiment pas un tout-terrain. Mais attention, sachez tout de même que vous n’êtes pas assurés en cas de pépin sur les pistes lorsque vous roulez avec une voiture de location. Au deux tiers de la piste et tout en haut du col, il y a un beau point de vue, du nom de « Sobre Puerto de Montaña », vision infinie sur la plage de Cofete longue de 12 kilomètres. La moitié des touristes s’arrêtent au col et c’est vraiment dommage de s’arrêter en si bon chemin, la piste n’est pas plus difficile à partir d’ici et il ne reste que quelques minutes avant d’atteindre le grand parking pour découvrir la très grande plage de Cofete.

    Si vous voulez découvrir un autre point de vue de Cofete, on vous conseille un petit détour par la plage du Roque Del Moro. Celle-ci est mal indiquée et il faut bien regarder les pancartes le long de la piste pour ne pas la louper.
    Pour le coup, il vaut mieux un 4×4 pour l’emprunter, nous la descendrons donc à pied. Comptez une bonne trentaine de minutes de marche. Pour les photographes, il vaut mieux venir le matin, si l’on ne veut pas avoir le rocher en plein contre-jour.

  • La Pared.
    La ville en elle-même n’a pas grand intérêt. On vient ici pour les deux belles plages en bordure de falaise, jouxtées à la péninsule de Jandia et toutes deux séparées par une belle coulée volcanique. Les deux plages sont très prisées des surfeurs. Clairement, l’ambiance ici est à l’opposé des grandes plages de Costa Calma et Morra Jable.
  • Sotavento.
    Une des plus grandes plages à l’eau turquoise de Fuerteventura, située entre Costa Calma et Morra Jable. C’est un des repères des kites-surfeurs, vu le vent et le nombre de cerf-volant présents dans le ciel ! La plage est composée d’énormes bancs de sable qui se forme au fil des marées, un peu à la manière de certaines plages de l’Ouest de la France.
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>

Les randonnées

Le Sud de Fuerteventura est très prisé des Allemands et c’est tout naturellement que nous avons trouvé la plupart de nos randonnées sur le très bien fait Komoot, le « Visorando » allemand.

  • Montaña del Cardón
    Jolie rando assez simple et avec de jolies couleurs orangées au début. Puis au bout d’une demi-heure, on finit par avoir un beau panorama sur la péninsule de Jandia tout au loin. (Boucle 3,5 km, environ 2h de marche)
    🐶 Dog friendly
  • Péninsule de Jandia
    Une autre jolie randonnée qui part de Costa Calma, traversant tout le désert de la péninsule de Jandia, et nous amène le long de la côte nord. La relief du début de la randonnée nous rappelle la région de Joshua Tree en Californie. On a fait demi-tour avant de se lancer réellement dans le trail, la météo commençait à vraiment devenir menaçante. (Boucle 13 km, environ 4h de marche)

Les belles routes

  • La route FV-30 qui mène à Betancuria depuis le village de Pajara est reconnue pour être très jolie avec ses nombreux virages.
  • Toujours en direction de Betancuria, on a bien aimé, et même préféré, le tronçon de la FV-618, juste après le parking pour la randonnée de Montaña del Cardón. Le passage est très court, mais la route zigzague et passe à flanc de la colline sans aucune barrière de sécurité, alors qu’il y a le vide de chaque côté. Le top, c’est de faire le trajet au petit matin pour profiter de la lumière dorée sur les collines.
  • On a beaucoup aimé la piste de 20 km qui part de Morro Jable pour rejoindre la plage de Cofete. La piste, même si tortueuse, est carrossable et se fait facilement avec une citadine. Il faut juste rester bien vigilant tout le long ! Comptez bien une heure de trajet pour vous rendre jusqu’au bout.
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>

Où dormir dans le Sud de Fuerteventura ?

Comme on l’a dit, l’offre hôtelière à Fuerteventura est très limitée. On trouve uniquement des gros complexes hôteliers sans charme. Il est difficile de trouver des petites adresses typiques comme on en avait dégoté à Tenerife. Alors tant qu’à faire, autant se faire plaisir et choisir un complexe avec de belles prestations, le Sol Beach House at Meliá Fuerteventura n’a pas l’air mal. Gros plus pour la piscine à débordement.
De notre côté, on a trouvé notre bonheur sur Airbnb : une petite casa colorée avec un joli patio, idéal pour manger dehors à l’abri du vent.

Si vous n’êtes pas encore inscrits Airbnb (c’est encore possible ?), en vous parrainant, nous pouvons vous faire gagner 25 € sur votre prochain voyage (et du coup 15 € pour nous aussi !). Il suffit juste de cliquer sur ce lien.

Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Le Nord de Fuerteventura : El Cotillo et Corralejo

Le Nord de Fuerteventura est moins touché par le tourisme de masse et, ça se ressent sur ses villes/villages qui sont plus authentiques.

El Cotillo au Nord-Ouest est un village au bord de mer très prisés des surfeurs de Fuerteventura. Le village est situé à proximité d’une grande plage — en réalité une succession de petites plages au bord des falaises — où l’océan sait bien se déchaîner.

Sur la côte opposée, Corralejo, la plus grande ville de la partie nord de Fuerteventura, est assez vivante avec son petit port, à mi-chemin entre station balnéaire et « vraie » ville habitée par des « vrais gens ».

La plage du centre-ville de Corralejo est petite et mignonne, avec en arrière-plan l’îlot de Los Lobos. Pour une fois, la baignade ici est tranquille, sans risque de courant ou de vagues dangereuses. Et l’environnement change des immenses plages des stations balnéaires du Sud de l’île !

La ville de Corralejo est juxtaposée au Parc Naturel de Corralejo, un mini désert de sable, qui a des airs de Mesquite Flat Sand Dunes aux États-Unis. Certes les dunes de sable de Corralejo sont ici plus petites, mais la mer est juste à côté !

Ce qui est marrant à Fuerteventura, c’est que le tourisme est très segmenté. Le Sud-Est fréquenté principalement par les Allemands et le Nord est partagé entre les Francophones du côté d’El Cotillo et les Anglais à Corralejo.

Que voir et faire dans le Nord de Fuerteventura ?

Les plages

  • Playa del Aljibe de la Cueva. La première plage au Sud d’El Cotillo est absolument magique, avec un paquet de surfeurs qui attendent LA vague pour se lancer. La vue depuis la falaise en arrivant d’El Cotillo est à couper le souffle !
    Les autres plages qui suivent sur la côte sont toutes aussi belles et même plus tranquilles ^^ Il faut bien compter une bonne heure de marche pour rejoindre à pied la plage la plus méridionale du secteur.
  • Les immenses plages de sable blanc du parc naturel de Corralejo sont les parfaits spots pour les surfeurs ou simplement pour les touristes à la recherche d’un peu de tranquillité. Hello les plages de nudistes !
    L’îlot de Los Lobos n’est pas très loin non plus, on a même l’impression qu’on pourrait le rejoindre à la nage (ceci n’est pas une recommandation hein, il y a de sacrés courants au large !).
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>

Les randonnées

  • Calderón Hondo à Lajares. Une balade facile autour d’un volcan qui semble sortir de nulle part, puisqu’isolé dans un secteur quasi tout plat. C’est pour dire, on peut même voir l’océan et Lanzarote depuis le trail !
    La randonnée est assez connue dans la région. La preuve : c’est la première fois que l’on rencontre autant de monde sur un trail à Fuerteventura ! (Boucle 5 km, environ 1h30 de marche)
    🐶 Dog friendly

Une belle route

  • Le parc naturel de Corralejo est l’une de nos plus belles découvertes à Fuerteventura. Le parc est traversé par la route FV-1A qui longe les dunes et la mer. Autant vous dire que la route est vraiment sympa !
    Au fil des kilomètres en partant depuis Corralejo, les arbustes qui longent la route laissent peu à peu leur place au seul sable.
    Il faut s’arrêter sur le bord de la route et grimper les dunes pour prendre le temps d’apprécier la beauté des lieux. Dépaysement garanti !
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>

Où dormir dans le Nord de Fuerteventura ?

Lajares, un autre village de Fuerteventura situé dans les terres de Fuerteventura, est à 15 minutes en voiture d’El Cotillo. La plupart des surfeurs semblent loger dans ce village, car le prix des logements est plus intéressant. On trouve à Lajares de belles offres Airbnb et l’emplacement est idéal pour visiter le Nord de Fuerteventura.

Si vous n’êtes pas encore inscrits Airbnb (c’est encore possible ?), en vous parrainant, nous pouvons vous faire gagner 25 € sur votre prochain voyage (et du coup 15 € pour nous aussi !). Il suffit juste de cliquer sur ce lien.

Si vous souhaitez vous rapprocher de la mer, l’Avanti Hotel Boutique, en plein centre de Corralejo, est sans doute l’un des hôtels les plus intimistes de Fuerteventura, à l’opposé des grands complexes hôteliers qu’on trouve sur le reste de l’île.

Dans un autre budget, il y a l’auberge de jeunesse Surf Riders Fuerteventura, toujours à Corralejo, où l’ambiance « surf » est le mot d’ordre !

Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Le style qui tue ! (ou pas 🙈)
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>
Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>

Comme on le disait sur cet article, Lanzarote jouit d’une meilleure image que les autres îles canariennes. Mais croyez-nous : Fuerteventura est tout aussi belle et intéressante que Lanzarote ! On dit ça parce que de notre côté, on a préféré Fuerteventura. Les visites sur l’île sont disons…moins encadrés, et ça correspond mieux à notre façon de voyager.

Mini road trip d’une semaine à Fuerteventura<span> — Îles Canaries</span>

Si vous avez des questions sur Fuerteventura, n’hésitez pas à nous les poser en commentaire. On y répondra au plus vite.

Retrouvez Black&Wood également sur Instagram, Facebook et dans notre newsletter mensuelle !

  • Publié le 13 juin 2019
  • Texte et photos Marine Etoubleau & Thibault Pailloux