Lors de notre long voyage de 3 mois aux États-Unis, l'échange de maison nous a permis de faire de sacrées économies sur le budget consacré à l'hébergement. On a découvert le principe il y a quelques années en regardant le film The Holiday, où Cameron Diaz et Kate Winslet troquent leurs deux maisons sur la plateforme HomeExchange pour y vivre une expérience inattendue.

On a toujours voulu tester et c’est en 2022 qu’on s’est lancé dans l’aventure. On revient aujourd’hui sur cette expérience et on vous donne tous nos conseils pour vous lancer et débuter sur la plateforme HomeeExchange.

Avant toute chose : tout le monde peut échanger sa maison, il faut juste réussir à casser cette barrière psychologique de laisser son chez-soi à des inconnus !

On a testé l’échange de maison (et on a adoré !)
Loft en plein Downtown Los Angeles trouvé sur HomeExchange
On a testé l’échange de maison (et on a adoré !)

HomeExchange : le principe

  • Le principe est simple : deux propriétaires s’entendent pour échanger leur maison ou appartement pendant leurs vacances via la plateforme HomeExchange. Avant de finaliser un échange, il faut juste s’acquitter de 160€/an pour l’adhésion à la plateforme. Ensuite, vous pouvez voyager de façon illimitée sur l’année grâce à la communauté HomeExchange.
    Les échanges peuvent être simultanés ou non-simultanés. Pour les échanges non simultanés, il existe aussi un système de « GuestPoints », qui permettent d’accueillir des voyageurs en échange de points, que l’on peut ensuite dépenser dans un autre hébergement.
  • Si vous n’êtes pas propriétaire, sachez que vous pouvez échanger votre logement en étant locataire. Pour la petite histoire, on a commencé sur HomeExchange en tant que locataire d’un petit studio dans le 11e arrondissement de Paris. Comme il n’y a pas de transaction financière, c’est exactement comme si vous receviez de la famille ou des ami·e·s à chez vous, donc techniquement il n’y a pas forcément besoin de l’accord du propriétaire !
  • Et surtout : peu importe le lieu de votre habitation, vous trouverez toujours quelqu’un pour venir séjourner chez vous ! Certes il y a des destinations plus attractives que d’autres, mais ne sous-estimez pas votre environnement. Ça n’est pas parce qu’on habite une ville qui n’est pas touristique ou une région pas attractive que d’autres ne seront pas intéressés pour séjourner chez vous !

HomeExchange : les avantages

Faire des économies

L’échange de maison est une bonne façon de faire des économies dans un budget voyage. Comme on disait en introduction, nous avons franchi le cap pour notre grand road trip aux États-Unis. Sur ce voyage de 3 mois, nous avons passé au total 30 jours dans des logements trouvés sur HomeExchange. Cette pratique nous a permis de faire une sacrée économie sur notre budget hébergement. Et en plus, et c’est ça qui est extraordinaire, nous avons pu voyager dans des logements vraiment exceptionnels. Nous n’aurions jamais pu nous offrir une semaine dans un loft de 80m2 en plein Downtown Los Angeles sans HomeExchange.

Des logements dans le monde entier

La communauté HomeExchange s’étant partout sur la planète. À ce jour, 450 000 logements sont proposés dans 159 pays. Vous trouverez des logements au fin fond du Chili, tout comme des appartements à Paris ou dans le fin fond des Pyrénées !

Des logements bien équipés

Sur HomeExchange, la plupart des logements mis à disposition sont des résidences principales. Vous laissez votre domicile avec toutes vos affaires personnelles. Les cuisines des logements sont donc parfaitement équipées pour cuisiner comme vous le faîtes chez vous habituellement. Lors de nos 3 mois aux États-Unis, on appréciait de pouvoir se faire de bons petits plats au four dans chaque hébergement HomeExchange. Ça changeait des boites de conserve cuisinées avec la popote de camping !

Si vous échangez avec d’autres familles similaires à la vôtre, vous trouverez aussi tout le nécessaire pour vos enfants (lit bébé, jouets, chaise haute, poussette…), ça peut clairement vous permettre de voyager plus léger.

Certains logements laissent aussi à la disposition des vélos et même parfois leur voiture ! On ne peut pas faire mieux en termes de prestation pour les vacances.

Une immersion totale

En voyageant avec HomeExchange, vous allez vivre là où les locaux vivent. Et vous pourrez découvrir sans doute des quartiers que peut-être vous n’auriez jamais visités en étant à l’hôtel dans l’hyper centre-ville.

Par exemple, lors de notre passage à Portland, nous avions trouvé un logement à l’écart du centre-ville. Non-loin de celui-ci, il y avait tous les soirs un parking avec plusieurs food trucks où les locaux se retrouvaient pour boire une bière ou manger des tacos. L’ambiance était sympa et clairement, nous ne serions jamais venus ici si nous n’avions pas séjourné dans ce quartier.

Autre exemple : à Los Angeles et San Francisco, nous avons trouvé deux logements dans l’hyper-centre, qu’on appelle downtown. Sur le papier aux US, les centre-villes ne sont pas les quartiers les plus safe. Mais on a adoré justement être en plein centre pour pouvoir faire plein de choses à pied, ou être à proximité des métros et autres transports publics… ce qui aurait été beaucoup plus compliqué si nous avions séjourné dans un quartier plus éloigné du centre.

Une barrière psychologique à outrepasser : accueillir des inconnus chez soi.

On s’en rend compte à chaque fois qu’on vante les mérites de l’échange de maison dans notre entourage… La plupart hésitent à franchir le pas, souvent par crainte d’accueillir des inconnus chez eux. Mais pourtant, il faut bien se le dire : les gens qui viennent chez vous ont aussi déjà laissé leur maison à de parfaits inconnus ! S’ils ont assez de confiance et d’ouverture pour ça, c’est qu’ils sont à coup sûr des gens parfaitement respectables et soigneux ! En tout cas, de notre expérience, la communauté HomeExchange regorge de personnes hyper ouvertes, intéressantes, flexibles et très respectueuses. Si vous êtes en train de lire cet article, il n’y a pas de raison que vous ne le soyez pas :)

On a testé l’échange de maison (et on a adoré !)
On a testé l’échange de maison (et on a adoré !)
Loft en plein Downtown Denver trouvé sur HomeExchange

HomeExchange : Réussir à finaliser son premier échange

La recherche d’un logement sur HomeExchange se révèle être une démarche plus complexe que la recherche d’un hôtel ou d’un Airbnb. Et il est tout à fait normal de se voir opposer plusieurs refus après avoir envoyer plusieurs demandes. Dans un premier temps, toutes nos sollicitations ont généré des réponses négatives pour notre voyage aux États-Unis. On a bien cru que la concrétisation d’un échange sur HomeExchange serait impossible ! Voici nos conseils pour trouver un échange :

Bien remplir son profil HomeExchange et accueillir chez soi

À l’inscription sur la plateforme et une fois que vous avez tout bien complété votre profil ainsi que votre maison, vous gagnez quelques GuestPoints qui vous permettent de voyager avant même d’accueillir.
Pour faciliter la réussite d’un échange lors de notre long séjour aux États-Unis, nous avons décidé d’accueillir des voyageurs chez nous à Paris en échange de GuestPoints. Cette tactique nous a permis d’enrichir notre profil avec plusieurs commentaires. Un profil bien renseigné et agrémenté de retours positifs inspire confiance aux autres utilisateurs d’HomeExchange ! Si on voit que vous avez parfaitement accueilli d’autres membres, et qu’ils sont super contents de leur séjour, et qu’ils ont trouvé votre logement parfaitement propre, organisé et soigné, vous donnerez plus de confiance pour qu’on vous accueille à nouveau !

Cibler les logements où les dates de disponibilités sont renseignées

Nous avons rapidement compris l’importance d’ajuster nos demandes en fonction des disponibilités affichées sur les calendriers des membres. Un utilisateur qui a bien rempli son calendrier signifie qu’il a des disponibilités et souhaite échanger. À l’inverse, un utilisateur qui n’a pas mis à jour ses disponibilités depuis un moment, sera sûrement moins apte à faire un échange, car il est n’est pas à priori en recherche active.
Donc, conseil : d’abord essayer avec des gens qui semblent en recherche, puis si ça n’est pas fructueux, essayer les autres.

Être flexible dans ses dates

Au moment de la recherche d’un logement, il est préférable d’être flexible dans ses dates de voyages pour maximiser les chances de concrétiser un échange. Généralement, dans les grandes villes, la communauté HomeExchange est assez présente. Il y a peu de chances de ne pas trouver chaussure à votre pied. C’est en dehors des zones urbaines que la recherche à tendance à se compliquer.

Mettre en valeur son logement

La qualité des photos de votre logement ne doit pas être sous-estimée pour concrétiser un échange. Assurez-vous de bien soigner cette étape ! On range son bazar, on prend les photos avec la bonne lumière, et surtout on met en avant les atouts de son logement !
Dans la description de votre logement, n’hésitez pas aussi à mentionner les activités à faire à proximité. Résider à la campagne ne doit pas être perçu comme un frein. Votre logement peut tout à fait susciter l’intérêt d’autres utilisateurs d’HomeExchange, même si vous êtes loin de tout !

Alors envie d’échanger votre maison pour les prochaines vacances ?

On vous laisse notre lien de parrainage qui vous permettra de gagner quelques GuestPoints lors de votre inscription.

PS : Nous n’avons absolument pas été contactés ni rémunérés par HomeExchange pour cet article. Nous sommes juste de simples fans inconditionnels de la plateforme et de la communauté, et souhaitions partager tout ça avec nos lecteurs :)

Retrouvez Black&Wood également sur Instagram et Facebook !

  • Publié le 10 juin 2024
  • Texte et photos Marine Etoubleau & Thibault Pailloux