Après notre guide pratique sur l’Albanie et notre city guide sur Tirana, on vous emmène découvrir le Nord du pays. Nous avons réalisé ce road trip fin mai 2017 au début de la saison touristique, et pour cette première partie de voyage nous n’avons pas été gâtés par la météo… #BonjourLaPluie

Comme on l’a déjà dit dans cet article, l’Albanie n’est qu’à ses débuts dans l’industrie du tourisme. Le peu de voyageurs qui viennent visiter le pays privilégient la Riviera albanaise, au Sud-Ouest. Mais pourtant, l’Albanie a bien d’autres trésors que ses belles plages aux eaux turquoises. Les Alpes albanaises, par exemple, valent le détour !

Partons explorer le Nord de l’Albanie !

Valbonë | Imperméable Rains
Le lac Koman

Shkodër, la grande ville du Nord

Depuis Tirana, la route pour rejoindre Shkodër (Shkodra en français), qui doit son nom au lac qui le juxtapose, est sans grand intérêt : une ligne droite bordée par de nombreuses stations essence.
Le lac de Shkodër fait office de frontière naturelle entre le Monténégro et l’Albanie. La vue sur le lac est plus jolie du côté monténégrin, mais les bords du lac côté albanais restent tout de même très sympas sous ses airs de Camargue française.

Nous sommes restés vraiment trop peu de temps à Shkodër pour nous faire un vrai avis. On a découvert après coup que le centre-ville historique avait l’air plutôt charmant, mais ça sera sûrement pour une prochaine fois !
En réalité, nous étions très pressés de rejoindre notre guesthouse à quelques minutes de la ville. Après avoir suivis les mauvais conseils de Google Maps qui nous a fait emprunté une route qui ressemblait plus à un champ de bataille qu’autre chose, nous avons fini par trouver la Florian Guesthouse, un des plus beaux souvenirs de notre séjour !

Florian Guesthouse, une nuit chez une famille albanaise

Comme son nom l’indique, c’est Florian qui tient cette guesthouse dans une belle propriété typiquement albanaise. Il y vit avec toute sa famille. On vous conseille d’arriver en avance (avant que la nuit tombe) pour profiter de la visite des environs par Florian.
Il a l’habitude d’emmener les voyageurs à la découverte du célèbre pont de Ura e Mesit – qui date de l’empire ottoman – avant de revenir vers la ville pour une visite du château qui domine Shkodër.

Florian Guesthouse
GPS : N 42.099000, E 19.516000
Shkodër
-
Voir le logement sur Booking

Le pont Ura e Mesit

C’est en cette fin de première journée de road trip en Albanie que nous avons trouvé le moyen de crever ! Heureusement, ça ne pouvait pas tomber mieux puisque nous étions accompagnés de notre hôte Florian. On le remercie encore très chaleureusement, puisque sans lui nous n’aurions jamais trouvé de garage ouvert à 21h, sans parler un mot d’albanais ! Pour l’anecdote, la réparation du pneu chez le garagiste nous a coûté la modique somme de 200 LEK soit… 1,50 € ! #Incroyable

Le reste de la soirée, nous la passons dans notre guesthouse. La maman de Florian s’occupe de préparer le dîner (tout comme le petit déjeuner du lendemain) avec les légumes frais et bios du jardin. Au menu : soupe de légumes, salade, patates sautées, courgettes et aubergines grillées. Car oui, ici tout est fait maison, même le vin (fabriqué par le Papa de Florian) !

Florian Guesthouse
Notre repas du soir chez Florian

Le soir, on s’endort dans notre chambre simple et spartiate, mais on vient ici avant tout pour vivre une vraie expérience chez l’habitant.

Pour la nuit, si vous avez le sommeil léger, prenez des boules quies avec vous : tous les chiens du quartier se mettent à aboyer la nuit tombée, et au lever du soleil à 5h du matin, c’est au tour des coqs de chanter. Et oui, c’est la campagne ici !

Petit selfie dans la chambre
Mrizi i Zanave

Mrizi i Zanave, le restaurant très côté du Nord de l’Albanie

Si vous voulez avoir une chance de manger chez Mrizi i Zanave, il faut réserver quelques jours en avance par téléphone.
Quoi que même en réservant, notre nom ne figurait pas sur leur liste… #LaRéservationÀl’albanaise

Le restaurant se trouve au milieu de nulle part à 35 km au sud de Shkodër. À l’arrivée, on découvre la ferme et les champs où tout est produit et 100 % bio évidemment. L’accueil est hyper chaleureux et le menu est imposé (en tout cas pour le midi). C’est l’occasion de goûter aux spécialités albanaises : légumes grillés, brochette de viande grillée, fromage de brebis, fleur de courgette fris, poêlée de légumes, olives, oignons vinaigrés, byrëk… Les quantités servies sont énormes, mieux vaut avoir faim avant de venir ! Une bien belle expérience à absolument vivre si vous venez visiter le Nord de l’Albanie !

Mrizi i Zanave Agriturizëm
Rruga Lezhë - Vau i Dejës
Fishtë
-
Entrée + Plat + Dessert pour environ 12 € par personne.
Réservation (à l'avance !) : +355 69 210 8032

En route pour Valbonë

Direction les Alpes albanaises ! On a longtemps hésité entre Valbonë et Theth, les deux villages emblématiques des Alpes albanaises. On voulait même visiter les deux… Mais la route pour Theth n’est accessible qu’uniquement aux 4×4. On a donc préféré se concentrer sur Valbonë pour revenir à Theth lors d’une prochaine fois en Albanie.

Pour se rendre à Valbonë, deux chemins sont possibles. Le premier, et le plus simple, c’est d’emprunter le ferry sur le Lac Koman (on en parle plus bas dans l’article). Sinon, le second est de prendre la route SH5, puis la SH22 en passant par Pukë. Les deux nous semblaient vraiment intéressants, alors on a choisi la route à l’aller, le ferry au retour.

Pukë, sur la route entre Shkodër et Valbonë

Pukë (Puka en français) est une ville-étape sur la longue route de montagne qui mène jusqu’aux Alpes albanaises. On n’avait pas forcément prévu de s’y arrêter, mais Vacances Albanie nous y a invité à passer la nuit. On a pu du coup prendre le temps de découvrir un peu cette ville à l’architecture typique communiste. Il faut bien l’avouer, c’est franchement moche et pas en très bon état, mais qu’est-ce que cela rend bien en photo !

Pukë

On est ici au beau milieu de rien, et tous les jeunes du village partent les uns après les autres tenter leur chance à Tirana, la capitale, qui leur offre de meilleures perspectives d’avenirs. Du coup pour contrecarrer ça, les locaux essayent par tous les moyens de faire revenir du monde par ici, à l’instar de Hazbi, notre guide pour la soirée, qui est professeur de français au lycée du coin.

Il nous a raconté quelques anecdotes sur l’avant/après de la dictature communiste. Par exemple, comme un peu partout dans le pays, les façades grises des immeubles ont été repeintes dans des couleurs vives pour effacer leur côté austère. Et puis les voitures sont apparues un peu partout alors qu’avant, les gens se débrouillaient sans.
On a visité Pukë et ses alentours, avec notamment le musée de la ville, qui retrace l’histoire de la région. On peut y découvrir les tenues traditionnelles, des vieux instruments… mais aussi des photos du musicien « star » de Pukë. Pour être francs, ce n’est pas le genre de musée où on aime se rendre… Mais avec le recul, c’est assez émouvant de voir comme certains habitants se donnent vraiment du mal pour développer les attraits touristiques de la ville.

À Pukë, notre guide nous a aussi dévoilé la brasserie de la ville, qui se situe au rez-de-chaussée de l’Hotel Turizem où nous logions. C’est ici qu’est produit l’une des meilleures bières du pays (selon nous), qu’on a pu dégusté le midi-même au restaurant Mrizi i Zanave (dont on vous a parlé plus haut).

Le lendemain, nous repartons sur les routes albanaises pour rejoindre Valbonë. La route, sur le tronçon Pukë-Fierzë est longue avec de nombreux lacets. Et surtout, elle est beaucoup moins bonne qu’entre Shkodër et Pukë. À certains endroits, la route est parfois même affaissée, ça fait limite un peu peur !

Sur la route entre Pukë et Fierzë

Valbonë, au cœur des Alpes albanaises

L’arrivée à Valbonë est magnifique ! La route, qui cette fois-ci est en très bon état, longe une rivière bleue turquoise dans le creux des montagnes jusqu’à notre destination.

Valbonë, c’est le point d’entrée idéal de nombreuses randonnées dans les Alpes albanaises. L’une des plus connues rallie Theth qui se trouve sur l’autre versant de la montagne. Bon, c’est un trek de deux jours, ça demande donc un peu d’entraînement et surtout d’organisation. Il est d’ailleurs recommandé de ne pas s’aventurer sur ce trek avant la belle saison, histoire que la neige et la glace soient bien fondus.

Sinon de nombreuses randonnées pour tout niveau sont proposées dans la région. Si vous vous rendez ici, n’hésitez pas à au moins aller faire un tour au petit lac Liqeni i Xhemes. Il se trouve à 20 minutes des hébergements, parfait pour une mise en jambe. Attention aux vipères par contre !

Autres idées de petite randonnée à Valbonë : longer la rivière de Quku i Valbonës jusqu’à Dragobi (durée : environ 4 h aller/retour).

Lac Liqeni i Xhemes

Catherine Bohne, une Américaine qui s’est installée dans la région il y a 7 ans, a créé une association pour préserver la région de Valbonë. Elle et son mari ont développé les nombreux itinéraires de randonnées proposés dans la région. En parallèle, ils ont créé différentes solutions d’hébergement pour les voyageurs : de l’emplacement de camping à la chambre très confortable (ce qu’on a choisi).

Rezidenca, le chalet confortable au cœur des Alpes albanaises

C’est la vue sur les montagnes depuis la chambre qui nous a convaincu de venir ici ! On a passé deux nuits dans ce beau chalet rustique de montagne loin de tout. Mais genre vraiment loin ! Mieux vaut avoir pris ses précautions niveau argent liquide, vu qu’ici tout se paie en liquide.
Pour les repas, il y a une petite cantine juste au pied du chalet où tous les voyageurs se retrouvent le matin, midi et soir. Les plats sont très corrects, mais pourraient être un poil plus frais et savoureux.
Si vous partez en randonnée en journée, il est également possible de se faire préparer un pique-nique.

Rezidenca
GPS : N 42.4620088, E 19.9055501
Valbonë

À partir de 35 €
Voir le logement

Rezidenca

La traversée en ferry sur le lac Koman

On quitte les Alpes albanaises par le lac de Koman. Un lac incroyable, mais pourtant artificiel puisqu’il a été créé en 1970 suite à la construction d’un barrage. De mi-avril à la fin octobre, des ferrys font la traversée tous les jours de Koman à Fierzë et vice-versa.

En venant de Valbonë, nous avons pris le Berisha au départ de Fierzë. Le ferry ressemble plus à un bac qu’à autre chose, sauf que le voyage dure 2h30. On se demande d’ailleurs comment ils réussissent à faire entrer autant de voitures et de camions là dedans !
À l’image du reste du pays, l’intérieur du ferry est fait de bric et de broc : les assises de la cabine sont par exemple d’anciens sièges des cars des années 90. Au moins, ce bateau est unique !

Traversée en ferry sur le lac Koman
Durée : 2H30
Prix pour une voiture + 2 adultes : 2000 LEK
Départ de Koman pour Fierzë : 9h00
Départ de Fierzë pour Koman : 13h00

Plus d'informations :
http://komanilakeferry.com

Pour effectuer la traversée, nous avons réservé nos billets quelques jours à l’avance sur le site internet de la compagnie. Mais encore une fois, notre nom ne figurait pas sur leur liste… Il est donc préférable d’arriver 1h en avance, histoire d’être sûr d’avoir une place (surtout si on est en voiture) !

La traversée est vraiment chouette, d’autant plus quand le beau temps est là. On passe parfois très proche des falaises, l’eau est d’un calme incroyable. On pourrait même se croire quelque part entre les Gorges du Verdon et les fjords de Norvège…

À l’arrivée à Koman, la route SH25 qui revient vers la côte est dans un état absolument ca-ta-stro-phique. On a mis plus d’1h30 pour faire 32 km ! Malgré cette route, le voyage en ferry vaut vraiment le coup !

Dernière étape : Krujë, avant de rejoindre le Sud du pays

Avant de nous aventurer dans le Sud du pays, nous faisons étape à Krujë un petit village pittoresque à l’esprit médiéval. On a beaucoup aimé la route en lacets traversant les pins pour accéder au village. On se serait crus sur la Côte d’Azur !
Pour dormir à Krujë, on a réservé à l’hôtel Panorama. La vue sur le château du village depuis la chambre d’hôtel est assez chouette, tout comme le panorama tout en haut du château.

Voilà on espère que cela vous a plu et donné envie d’explorer le Nord de l’Albanie. En tout cas, si vous avez des questions, des réactions ou des recommandations, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ;)

À très vite pour de nouvelles aventures en Albanie !