Après notre courte escapade en janvier dernier à Tenerife, nous sommes de nouveau partis explorer le Sud de l’Europe, cette fois-ci dans les Balkans, en Albanie. Nous qui préférons à la base voyager dans les pays du Nord (et le froid et le mauvais temps qui va avec), on a eu une sacrée grosse envie de lunettes, de shorts, de cheveux au vent dans la voiture et de couchers de soleil en bord de mer… Alors direction le Sud !

Pourquoi partir en Albanie ? 😎

Déjà, nous souhaitions rester en Europe. Il y a tant d’endroits à découvrir ici à côté de chez nous, avant de s’aventurer plus loin…

L’idée de partir en Albanie nous est venue à la suite de l’écoute d’un podcast de Voyageurs du Monde, dont la dernière partie était consacrée à Tirana, la capitale de l’Albanie.

On a été attirés par l’histoire absolument fascinante du pays, puisqu’il a connu de 1945 à 1991 une dictature communiste très dure, comparable à celle que vit encore aujourd’hui la Corée du Nord. Tout ça a laissé des traces sur la vie quotidienne des gens, mais aussi sur la culture et l’architecture… et ça nous a sacrément donné envie d’aller explorer tout ça de nos propres yeux !

Et puis, l’Albanie, c’est aussi et surtout des paysages montagneux grandioses, et des plages à l’eau turquoise encore très méconnues en France.

Autre avantage de l’Albanie, le budget !

Nous avions également envie de découvrir un pays bon marché. Quel plaisir de pouvoir se faire de bons restos, choisir tous les plats que l’on veut et ne payer qu’une addition ne dépassant pas les 10 € pour deux. Et on ne parle même pas du prix des bars, des hôtels et des musées ! C’est sûr, ça change de l’Islande !

Tirana
Valbonë
La Riviera Albanaise
On peut le dire maintenant : le dépaysement est total en Albanie !

Préparer son road trip en Albanie 📝

Pas facile… Très peu de guides papiers existent. Le Petit Futé est le seul édité en français, et celui-ci est loin d’être complet, sans parler de ses nombreuses fautes de frappe #larelectureilsconnaissentpas

Très difficile de trouver également des infos sur internet…

Du coup, on remercie Vacances Albanie, une agence de voyage créé par un Français tombé amoureux du pays. Ils nous ont sacrément aidé et nous ont donné de précieux conseils sur l’organisation de notre voyage. Notre itinéraire a tout de suite été plus simple à définir, notamment dans le Nord, car très peu touristique. C’est également par leur intermédiaire que nous sommes passés pour la location de la voiture et l’organisation de certaines activités.
Si vous comptez partir en Albanie et que vous souhaitez vous faire aider, n’hésitez pas à leur envoyez directement un email à contact@vacancesalbanie.com, ils sont aux petits soins !

Les lieux à voir 📍

Alors, à quoi ça ressemble l’Albanie ? Voici une mini mosaïque photo des lieux emblématiques du pays :

Gjirokastër (voir l'article)
Valbonë (voir l'article)
La Riviera Albanaise (voir l'article)
Shkodër (voir l'article)

Quand partir ? 📅

La saison touristique commence à la mi-juin et va jusqu’à fin août. C’est la période où il fait le plus chaud (minimum 30°C) et où toutes les installations touristiques (bars et restaurants en particulier dans le Sud-Ouest) sont ouvertes.

Si vous ne supportez pas la chaleur (comme nous !) et que vous voulez faire bronzette presque seul sur la plage, il vaut mieux privilégier la fin du printemps et les mois de septembre/octobre.

Formalité d’entrée 📝

Si vous êtes ressortissant de l’Union Européenne, pas besoin de visa ni de passeport, votre carte d’identité suffit pour pouvoir entrer dans le pays, mais à condition d’y rester moins de 3 mois.

Les billets d’avion ✈️

En France, Transavia est la seule compagnie qui dessert directement Tirana (la capitale) depuis Paris-Orly. Pour vous donner une idée, vous pouvez vous en sortir pour 115 € aller/retour. Qui dit low-cost dit que toute option est facturée. Si vous voulez mettre une valise en soute, des frais de bagages supplémentaires s’appliquent donc…

Dans notre cas, nous sommes partis avec uniquement deux gros sacs à dos de 50L et 60L qui passent en cabine comme bagage à main. Donc pas de frais supplémentaires, et on en loge pas mal là dedans !

Bon entre-nous, Transavia a la fâcheuse manie d’envoyer à la dernière minute votre bagage cabine en soute lorsque le vol est complet. Vous ne payez rien de plus, mais c’est une perte de temps à l’arrivée à l’aéroport de destination, et ce n’est franchement pas très agréable qu’on vous le chipe comme ça au dernier moment 😤

  • Il existe une autre alternative pour se rendre en Albanie : atterrir à Corfou (depuis plusieurs villes en France), une île grecque située au large des côtes albanaises. Il faut ensuite emprunter un ferry qui vous emmène à Saranda, la grande ville du Sud-Ouest, en 30-45 minutes. Le ferry coûte 24 €.

À mettre dans son sac 👜

  • Une bonne crème solaire pour se protéger du soleil qui tape fort dès 10h du matin par ici.
  • Mais aussi… Un imperméable, si vous partez à la mi-saison. Pour info, lors de notre première semaine de voyage, il a plu tous les jours !
  • Un masque pour la nuit. Les logements sont rarement équipés de volets et le soleil se lève à 5h du matin. Si vous avez le sommeil très léger, n’hésitez pas non plus à prendre des boules quies, pour ne pas être réveillé par les concerts des chiens qui aboient (au coucher du soleil) ou les coqs qui chantent (au lever du soleil, donc TRÈS tôt).
  • De la lotion anti-moustiques, si vous craignez ces petits nuisibles.
  • Une batterie de secours de compet’, in-dis-pen-sable si vous avez des smartphones gourmands en batterie.
  • Un sac de compression, c’est l’un des meilleurs achats que nous ayons fait ces derniers mois ! C’est d’ailleurs, sûrement grâce à ça que nous avons réussi à loger tous nos vêtements et notre matériel dans nos deux sacs à dos.
Pukë

La location de voiture 🚙

Comme partout, vous pouvez louer une voiture dans une agence de location internationale de type Europcar, Sixt… Nous avons choisi de passer par Vacances Albanie. Il s’occupe de réserver chez un loueur local et c’est beaucoup plus simple d’avoir un interlocuteur français car peu d’Albanais parlent l’anglais…
Pour 19 €/jour, nous avons eu une Ford Fusion avec assurance tout risque (enfin mieux vaut ne pas avoir de problèmes et rester très prudent sur la route…).

Sur la route du retour de la fameuse plage de Gjipe
Sur la route entre Pukë et Fierzë

La conduite en Albanie 🚦

Alalalala… Conduire en Albanie, c’est loin d’être simple entre l’état des routes, les animaux, le manque d’indications routières et surtout… la conduite des Albanais ! On a même réussi à crever dès notre premier jour de voiture, une première pour nous.

Quelques indications sur la conduite en Albanie

  • Les feux de croisements sont obligatoires de jour, comme de nuit.
  • La limite de vitesse est officiellement de 80 km/h sur route et un peu plus sur voie rapide. Dans la pratique, beaucoup de locaux roulent plus vite et n’hésite pas non plus à dépasser sur les lignes continues.
  • Soyez prudents, et augmentez vos distances de sécurité. Les Albanais sont vraiment imprévisibles sur la route, ils peuvent freiner et s’arrêter au bord d’une route sans aucune raison, et sans que ça ne leur pose de soucis.
  • Pour compliquer les péripéties, les voitures albanaises sont toutes équipées de clignotants… mais presque personne ne les utilise. An-ti-ci-pez !
  • Les Albanais ont des œillères en conduisant et ne regardent que devant eux. Donc à chacun de vos dépassements, il est préférable de klaxonner pour vous faire remarquer.
  • Les priorités à droite et à gauche ne sont pas respectées. C’est d’ailleurs toujours la galère pour s’insérer et sortir des ronds-points.
  • À cause de l’état des routes, il est préférable de ne pas conduire la nuit.

En gros pour résumer : ne faites absolument confiance à personne sur la route, anticipez au maximum et tout ira bien, ne vous en faîtes pas. C’est l’aventure quoi !

Faire le plein

Pas besoin de descendre de votre voiture, puisqu’à chaque station, un pompiste à qui vous réglez la note vient vous faire lui-même le plein. Certaines stations prennent la carte bancaire et d’autres non, c’est généralement marqué sur le grand panneau indiquant les tarifs.
L’essence coûte grosso modo 25% moins cher qu’en France. Le diesel se dit « diesel » et l’essence « benzine ».

Faut-il un GPS ?

On a essayé la carte, et ça a été peu concluant. Elle était pourtant bien faite mais c’est le peu d’indications sur les routes (directions, numéros des routes, …) qui complique sacrément la donne. On vous conseille de télécharger en hors-ligne la carte de l’Albanie sur Google Maps, si vous n’avez pas de 4G sur place.
Par contre, faites attention aux itinéraires que Google vous propose tant en ville et à la campagne. Il a tendance à faire prendre au plus court, quitte à passer par des routes dans des états catastrophiques. Mieux vaut privilégier les grands axes pour rouler plus serein ;)

Pour télécharger les cartes sur Google Maps :
Menu > Zones hors connexion > Zone personnalisée.

Nos routes coups de cœur

  • La route SH5, puis SH22 entre Pukë et Fierzë : belles épingles et une magnifique vue dans les derniers kilomètres sur le lac Koman.
  • La route entre Bajram Curri et Valbonë : au milieu des montagnes, elle longe une magnifique rivière à l’eau bleu turquoise !
  • Le col de Llogara sur la SH8 : d’un côté de beaux lacets au milieu des pins, puis de l’autre un paysage beaucoup plus désertique avec une belle vue sur les premières plages de la Riviera Albanaise.
  • La route SH8 qui longe la Riviera Albanaise, particulièrement entre le col de Llogara et Borsh, pour ses beaux points de vue sur les plages et ses passages dans les petits villages.

L’argent 💰

La monnaie du pays est le LEK. En 2017, 100 LEK équivaut à environ 0,75 €. Le coup de la vie est beaucoup moins élevé qu’en France, vous ne vous ruinerez vraiment pas en Albanie. On parle du budget pour le voyage à la toute fin de l’article ⬇️.

La carte bancaire est très peu acceptée. Il faut bien souvent payer les restaurants et les hôtels en liquide. On trouve des distributeurs à peu près partout dans le pays, les cartes Visa sont plus acceptées que les Mastercard d’ailleurs. Mieux vaut avoir du cash en réserve dans les régions plus reculées, comme à Valbonë par exemple.

Les pourboires ne sont pas obligatoires, mais sont très appréciés.

La langue 🇦🇱

L’albanais est la langue officielle. Peu de personnes parlent anglais couramment. Alors, il faut souvent faire de grands gestes (ce qui crée forcément de mémorables quiproquos 😅) pour arriver à se faire comprendre.

Les Albanais 👫

  • Difficile de faire des généralités, mais globalement, on peut dire que la dictature communiste a laissé des traces… Certains Albanais sont encore méfiants et peu accueillants avec les touristes. À l’inverse, on a rencontré des Albanais excessivement gentils, chaleureux, curieux et serviables, et ce n’est pas qu’une question de génération. Il y a de tout dans un monde !
  • Côté religion, l’Albanie – tout comme son cousin le Kosovo – est l’un des seuls pays en Europe où la population pratique majoritairement l’Islam. Un Islam très tolérant et moins radical que celui pratiqué au Moyen Orient. Par exemple, ici, les Musulmans peuvent consommer de l’alcool et les femmes ne sont que très peu voilées.
  • Côté environnement, il y a plus que des efforts à faire… On trouve très souvent des déchets dans la nature, sur les plages. Les Albanais n’hésitent pas à tout jeter par la fenêtre en voiture ou dans la mer. L’écologie n’en est qu’à ses balbutiements ici, on espère que ça va s’améliorer au plus vite !

Le téléphone 📱

On s’arrange toujours pour avoir internet lors de nos road trips. C’est tellement pratique, rien que pour se diriger et trouver de bonnes adresses une fois sur place ! L’Albanie ne faisant pas partie de l’Union Européenne, le roaming (frais téléphoniques à l’étranger) est toujours valable et il n’existe aucune option chez les opérateurs français pour avoir internet sur son mobile avec sa carte SIM française.

Du coup, la meilleure solution en Albanie reste d’acheter une carte SIM sur place. De notre côté, nous l’avons pris chez Vodafone. On a payé un peu plus de 15 € pour 6 GO de data, appels et SMS quasi illimités, et 1h d’appel à l’international. Vous trouverez une boutique directement dans le hall de l’aéroport et dans toutes les grandes villes.
D’ailleurs, le réseau Vodafone en Albanie est très bon car on a capté la 3G tout au long de notre voyage.

Notre itinéraire 🚗 🚌 🚛 🚕

Un aperçu de notre itinéraire de 1600 km lors de notre séjour de 18 jours en Albanie. On a séparé notre voyage en quatre grandes parties :

  • Tirana, la capitale de l’Albanie. (voir l’article)
  • Le Nord de l’Albanie, encore très peu touristique et très montagneux. (voir l’article)
  • Le Centre avec Berat et Gjirokastër, deux villes magnifiques classées au patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Le Sud-Ouest pour découvrir les incroyables plages de la Riviera Albanaise

1600 kilomètres au final, c’est assez peu pour la durée par rapport à nos précédents voyages. Mais il faut tenir compte de l’état parfois déplorable des routes en Albanie, exception faite de la Riviera et des principaux grands axes.

L'itinéraire (approximatif) de notre road trip de 18 jours en Albanie

Les logements

Cette fois-ci, nous nous sommes uniquement logés à l’hôtel et en guesthouse. Les prix en Albanie sont très bon marché ! On a souvent payé 20 €/nuit – et notre nuit la plus chère (plutôt haut de gamme) nous a couté 60 € – pour des logements au top ! Et généralement le prix comprend le petit déjeuner.
Ah c’est sûr, on est très loin des tarifs exorbitants des logements aux États-Unis 😂 .

Florian Guesthouse
Berat Backpackers Hostel
Guesthouse Vila Druri Dhermi

Nos 3 logements préférés en Albanie

Florian Guesthouse
Une expérience unique dans une famille albanaise ! Comme son nom l’indique, c’est Florian qui tient cette guesthouse. Il vit ici avec toute sa famille. Avec ses bonnes connaissances en anglais, c’est lui qui vous accueille et en profite pour vous faire visiter les environs. Sa maman s’occupe elle de la préparation du repas avec les légumes frais et bios du jardin. Car oui, ici tout est fait maison, même le vin (fabriqué par le Papa de Florian) ! La chambre est assez simple et spartiate, mais on vient ici avant tout pour vivre une vraie expérience unique chez l’habitant.
Réserver le logement sur Booking

Berat Backpackers Hostel
De tout notre road trip, c’est l’adresse avec le meilleur rapport qualité-prix ! Berat Backpackers est une auberge de jeunesse tenue par des Anglais qui ont rénové une ancienne belle bâtisse avec beaucoup de goût. Les chambres doubles sont joliment décorées de façon traditionnelle. Et, comme dans toute auberge, il est possible de dormir dans un dortoir.
Tout comme l’intérieur, l’extérieur est bien aménagé et c’est agréable de pouvoir prendre un bon petit déjeuner dans un si bel environnement.
Réserver le logement sur Booking

Guesthouse Vila Druri Dhermi
Notre adresse préférée sur la Riviera albanaise. Ça change de tous les logements dédiés au tourisme de masse qu’on voit sur le reste de la côte ! Tout proche de la plage et au milieu des bananiers, ces petits chalets en bois ont beaucoup de charme ! On y serait bien restés plus longtemps… Et le tout pour 20 € par nuit, sans petit-déjeuner toutefois.
Réserver le logement sur Booking

Mrizi i Zanave

La cuisine albanaise 👨‍🍳

  • Le petit déjeuner traditionnel albanais se compose de pain, de confiture de figues (ou autres), de beurre, de fromage de brebis et d’œufs cuisinés. Le tout servi avec un espresso ou un thé.
  • Les Albanais aiment cuisiner avec beaucoup d’huile !
  • Le poisson et la viande sont principalement cuisinés en grillade, tout comme les légumes.
  • Une spécialité albanaise : le byrek. On peut en manger du petit déjeuner au dîner. C’est une sorte de feuilleté avec une garniture au fromage, aux épinards, aux oignons, à la tomate ou à la viande.
  • Attention, il est déconseillé de boire l’eau du robinet en Albanie. Celle-ci est pourtant potable mais contient du plomb à cause de la vétusté de la tuyauterie.

Le budget pour des vacances en Albanie 💰

L’Albanie est une destination bon marché. Pour 18 jours de road trip, nous avons dépensé l’équivalent de 50 €/jour/personne. Ce budget comprend les billets d’avions, la location de la voiture, l’essence, les restaurants, les hébergements, les activités (rafting, musées…) et les sorties… Bref, tout ! Un voyage donc très très économique à 2h30 de Paris en se faisant vraiment plaisir !

La sécurité en Albanie 🚔

Avant notre voyage, beaucoup de nos proches s’inquiétaient de notre départ en Albanie. C’était peut-être dû à la mauvaise image du pays en France suite à la dictature et aux nombreux trafics de drogues existants encore aujourd’hui… On s’est vite rendus compte que tout ça n’était que des clichés et des préjugés ! Nous ne nous sommes pas une seule fois sentis en insécurité et n’avons jamais été embêtés, ni dans les grandes villes la nuit, ni sur les plages touristiques : nulle part ! Il n’y a que sur la route où il faut vraiment rester vigilant…

Tiens, un bus de la RATP 😂
Un chien errant dans les rues de Tirana

5 choses qui nous ont interpellés en Albanie 👀

  • La Mercedes est LA voiture en Albanie ! Qu’elles soient vieilles ou flambant neuves, elle représentent un bon deux tiers du parc automobile albanais ! On nous a raconté que c’était à cause de l’état des routes (qui tend tout de même à s’améliorer) et que seules les Mercedes pouvaient rouler sans trop d’encombres partout dans le pays.
  • Toujours par rapport à la voiture, il n’y en avait quasiment pas pendant la dictature ! Tout se faisait à pied et les seuls à pouvoir en avoir une étaient les responsables politiques. Il a fallu attendre la chute du régime dans les années 90 pour que ça se démocratise.
    Aujourd’hui, il y a des voitures absolument partout, voire beaucoup trop dans la capitale Tirana, ce qui n’est pas sans causer de sacrés problèmes de pollution !
  • Chose complètement insolite, on a croisé un bus de la RATP à Berat et un bus de la ville de Toulon à Tirana ! Pour des questions de budget, les sociétés de transports locales ne prennent même pas le temps de refaire l’habillage. Pour la petite histoire, le paradoxe c’est que la Ville de Paris a pour objectif de se débarrasser des vieux bus au diesel pour réduire la pollution de l’air… mais en refourgue en Albanie !
  • On croise un nombre incroyable de chiens abandonnés dans la rue. C’est vraiment triste de les voir comme ça, surtout que la plupart sont vraiment mignons. Ces toutous sont assez imprévisibles, il n’hésitent pas à traverser la route quand les voitures roulent à fond, naïfs qu’ils sont. Évitez tout de même de les toucher, on ne sait jamais trop quelles maladies ils pourraient véhiculer.
  • Les maisons albanaises sont toutes construites sur le même schéma : une maison carrée sur plusieurs étages. Bien souvent, ils construisent d’abord la structure, puis aménagent seulement un étage. Les autres étages viennent s’empiler au fur et à mesure que le reste de la famille ou d’autres personnes s’installent… ce qui fait que le haut de la maison est souvent plus récent que le bas !
Gjipe

Avant de repartir… 🎥

Pour terminer et pour finir de vous convaincre de découvrir ce pays, on voulait vous partager ce magnifique documentaire (en deux parties) sur l’Albanie, diffusé par Arte en 2016. Il représente vraiment ce qu’on a pu voir et ressentir sur place, avec une réalisation comme d’habitude absolument superbe !

« Surprenante Albanie », réalisé par Antonia Coenen

Voilà, on espère que cet article vous sera utile dans l’organisation de votre voyage en Albanie. Ou qu’il vous inspira pour de nouvelles idées de road trips !

En tout cas, si vous avez des questions, des réactions ou des recommandations, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ;)