Comme vous avez sans doute pu le voir sur Facebook, on est partis 4 jours pendant le week-end du 14 juillet en direction de Blois, pour arpenter une partie de La Loire à Vélo jusqu’à Saumur (environ 200 km). On a beau être en partie originaire de la région, et avoir fait nos études à Blois, c’était une grande première pour nous !
C’est une belle façon de redécouvrir la région, pour prendre le temps d’admirer les bords de Loire ?, de parcourir les vignobles ? et de visiter les châteaux ?. À croire que partager nos aventures sur le blog nous donne l’envie de voyager encore plus !

Si vous ne connaissez pas La Loire à Vélo, c’est une route touristique cyclable longue de 800 kilomètres qui part de Cluffy (à côté de Nevers) et qui longe la Loire jusqu’à l’Océan Atlantique. N’ayant que 4 jours disponibles, on a choisi la portion entre Blois et Saumur, la partie qui nous semblait être la plus intéressante avec tous les châteaux et les vignobles qu’elle traverse.

Pour vous raconter notre périple, on a choisi de diviser en deux articles : de Blois à Tours puis de Tours à Saumur.
Vous trouverez également à la fin de l’article quelques conseils sur la location des vélos et les adresses des logements dans lesquelles nous avons séjourné.

Blois

1er jour : de Blois à Amboise en passant par Chenonceau (70 km)

Aux alentours de 11h, on récupère les vélos, charge nos affaires dessus, puis c’est parti pour notre première étape ! Côté météo, on n’est pas très gâtés puisque le ciel est gris, il ne fait pas très chaud et on se prend même quelques averses. Peu importe, le k-way sert beaucoup en début de parcours, mais ça sera la seule fois qu’on les sortira du séjour ?

La route entre Blois et Chaumont-sur-Loire est plutôt tranquille, sans grandes difficultés. Plutôt que de rejoindre directement Amboise, on a préféré faire un détour de 45 km par Chenonceau (qui est pour nous l’un des plus beaux Châteaux de le Loire). La route pour y accéder est clairement moins facile que la section entre Blois et Chaumont, il faut être un minimum sportif parce qu’il y a quelques côtes à grimper !

Blois

Après avoir bien fait chauffer nos cuisses, on atteint Chenonceau à 16h. Finalement, par manque de temps, on n’a pas visiter le château (et 13€ par personne alors qu’on voulait juste visiter le jardin, ça fait quand même un poil cher !).

Du coup, on regagne vite la route direction Amboise, et qu’est-ce que ces derniers 20 km ont été longs ! Mais après 8 longues heures d’efforts et des cuisses en compote, on arrive enfin à Amboise. Autant vous dire, le sommeil n’a pas mis longtemps à nous trouver ?

1er jour
De Blois à Amboise en passant par Chenonceau

2ème jour : d’Amboise à Tours en passant par Vouvray (35 km)

C’est l’étape la plus courte de notre séjour ! Après une bonne nuit réparatrice, on reprend la route vers 10h. Le début du parcours est plat, puis très vite sportif avec quelques côtes à grimper. L’avantage, c’est que ce n’est pas pour rien, puisqu’on se retrouve en plein milieu des vignobles et on doit dire que c’est vraiment magnifique.

Château d'Amboise
Amboise

Une fois redescendu à Montlouis-sur-Loire, on a le choix entre suivre le chemin officiel tout plat pour aller directement à Tours… ou faire un détour pour aller du côté de Vouvray ! Devinez quel chemin on a choisi ? ??

Le chemin n’étant pas la route officielle. Qui dit chemin non-officiel, dit forcément peu d’indications pour y aller. On a donc du galérer au moins pendant 30 minutes pour trouver l’accès au pont ferroviaire qui permet de traverser la Loire ! Et finalement, c’est avec la collaboration étroite d’un couple de retraités anglais – perdus eux aussi – qu’on a réussi à trouver l’accès.

Du coup pour information, il suffit de prendre le chemin classique de la Loire a Vélo jusqu’aux bords de Loire où on trouve la Gare SNCF de Montlouis-sur-Loire. Pour grimper sur le pont ferroviaire, il faut tout simplement emprunter le petit chemin qui monte sur le quai en direction de Blois. Une fois en haut, un petit couloir pour les piétons et les vélos se faufile une place à côté des rails du train ?.
On vous recommande vraiment d’emprunter ce pont, ça fait un sacré drôle d’effet de rouler si près des rails !

Pont de Montlouis-sur-Loire

Un détour par Vouvray ne pouvait pas se dérouler sans un arrêt dans une cave du célèbre domaine ! On s’est donc arrêtés à la cave du Château Gaudrelle, où l’on a pu déguster différentes bouteilles de vin blanc, tout d’abord pétillants, puis « tranquilles » (le terme officiel pour définir des vins non-pétillants).
On repart avec une bouteille de Château Gaudrelle sec 2015 pour l’apéritif du soir ?

Pour terminer cette courte étape, direction Tours où on longe la Loire jusqu’au double pont piéton qui permet d’arriver en plein cœur de la ville. Un passage par le centre historique et la place Plumereau, et hop direction notre camping du soir du côté de Joué-les-Tours aux alentours de 18h.

2ème jour
D'Amboise à Tours en passant par Vouvray

Quelques conseils et adresses

On a choisi de louer nos vélos par l’agence Détours de Loire, qui propose de prendre les vélos dans une ville, et de les rendre dans une autre, sans devoir les trimbaler dans le train. On a loué quatre vélos, une remorque, deux sacoches et un panier, pour un total de 250 € sur 4 jours. Les vélos étaient de très bonne qualité et plutôt légers, ce qui n’est vraiment pas négligeable vu les petites côtes qu’il y a à grimper.
Retrouvez tous nos conseils dans la seconde partie de notre reportage sur la Loire à Vélo

Où a-t-on dormi ?

À titre d’indication, entre Blois et Tours, nous avons séjourné dans deux hôtels et un camping, dont voici leurs adresses :

Blois
Appart’City Blois – 20 Rue de la Chocolaterie, 41000 Blois
Un appart-hôtel juste à côté de la Gare SNCF de Blois-Chambord. Pratique et économique quand on est 4. Mérite tout de même une bonne rénovation.

Amboise
Ibis Budget – 1 Rue du Clos Bourget, 37400 Amboise
Situé au Sud d’Amboise à 10 minutes en vélo du centre. Plutôt économique et confortable (par rapport au camping).

Joué-les-Tours
Camping Airotel La Mignardière – 22 Avenue des Aubépines, 37510 Ballan-Miré
On a dormi dans une roulotte de ce camping 4 étoiles. On conseillerait plutôt le camping de Savonnières, à 15 km du centre de Tours, ce qui permet de rendre l’étape un peu plus longue (et donc plus courte pour le lendemain).

On se retrouve très bientôt pour vous raconter la seconde partie de notre escapade sur La Loire à Vélo, de Tours à Saumur !