Nous rentrons d’un superbe voyage de 16 jours en Écosse, à la découverte des deux villes emblématiques, Glasgow et Édimbourg, et des paysages écossais, de l’île de Skye aux Highlands. Des paysages grandioses à la hauteur de nos espérances : entre falaises, montagnes et lochs… Un vrai paradis pour les photographes amoureux des grands espaces et des belles lumières.

Ce voyage nous a permis d’en découvrir un peu plus sur cette culture britannique, que nous connaissions au final assez peu. On a pu tester l’accent (incompréhensible) écossais, la conduite à gauche, la stout (bière noire, la Guinness étant la plus connue, mais pas la meilleure), accompagnée d’un fish and chips dans un pub, les Beans au breakfast, les midges (petits moustiques) à gogo, la randonnée sous la pluie…BEAUCOUP de pluie. Et renouer avec les joies du camping dans le froid ! Ah… ça fait rêver hein ? :)

Comme à notre habitude, nous vous donnons aujourd’hui tous nos conseils pour bien préparer son voyage en Écosse avec un petit budget : de l’achat des billets d’avions à la préparation de l’itinéraire, en passant par tous les petits conseils pratiques.

Le viaduc de Glenfinnan ⚡️
Sur la Bealach na Ba, direction Applecross
Glasgow Botanic Gardens

Les billets d’avion pour l’Écosse ✈️

Lorsqu’on organise un road trip, on s’y prend souvent à l’avance, environ 6 mois plus tôt quand on peut. Il n’y a pas de secret pour obtenir les meilleurs prix pour les billets d’avion : il faut savoir anticiper le voyage. L’aller-retour entre Paris et Glasgow avec Easyjet nous a coûté 73 €/personne. On a comparé les prix des vols Paris – Édimbourg et c’était légèrement plus cher. Les villes sont très proches, à un petite heure (en train, en bus ou en voiture) l’une de l’autre, donc à vous de voir en fonction des tarifs du moment.

Niveau bagage, nous partons toujours avec nos sacs à dos de randonnée Décathlon (50L et 60L) qui passent en cabine dans l’avion. On rajoute en sus une grosse valise en soute (ça nous a couté 33,90 € en plus cette fois-ci) pour emporter tout notre matériel de camping et quelques provisions.

Au total, on a donc payé 180 € pour deux !

Édimbourg

La location de voiture 🚗

Pour la voiture, cette fois-ci on a comparé les prix des différentes agences de location sur Autoescape pour trouver le prix le moins cher. On a trouvé une voiture, modèle économique, avec 90 miles/jour : 204 € chez Green Motion pour 13 jours de location. Une agence qui se la joue écolo mais qui n’a absolument rien d’écolo !

On aurait peut-être privilégié une autre agence si on avait su qu’il fallait prendre une navette pour s’y rendre, alors qu’il y avait d’autres agences au pied de l’aéroport. (On a fini par y aller à pied !). C’est une des limites du comparateur Autoescape.
La deuxième limite de ce comparateur, c’est qu’il n’est aucunement indiqué quel type de carte (débit ou crédit) accepte l’agence. Bien sûr, Green Motion n’accepte pas les cartes de débit (ce qu’on a) à moins de prendre une assurance à 20 €/jour de location. La location de voiture qui devait nous revenir à 204 € nous a finalement coûté 457 € ! Pour s’excuser, l’agence nous a surclassé et au lieu d’avoir une Fiat 500, on a récupéré un Safira 7 places. On ne sait vraiment pas pourquoi à chaque fois on se tape des voitures familiales alors qu’on est que deux ^^.
La dernière raison pour laquelle nous déconseillons de réserver chez Green Motion, c’est que cette agence de location impose de prendre une assurance de 45 €/jour pour emprunter des ferries !!! L’arnaque totale ! On a dû déprogrammer notre passage sur l’île de Mull du coup, et changer la moitié de notre itinéraire à la dernière minute.

Bref, si vous passez par un comparateur, vérifiez toujours les avis de l’agence sur Google, l’emplacement de celle-ci et lisez bien les conditions de réservation sur leur site. Et tout devrait bien se passer !

Notre Itinéraire 📍

Pour ce road trip, lors de la location de la voiture, nous n’avions donc pas l’option kilométrage illimité. Un mal pour un bien : pour une fois on ne passera pas des heures dans la voiture ! Au total sur 13 jours, nous avons parcouru grosso modo 1700 km sur les routes écossaises soit 130 km/jour.

Les grandes lignes de notre road trip ont été planifiés à l’avance avec l’aide des conseils du Guide du Routard et d’une carte Michelin, où les belles routes sont toujours surlignées de vert. Pas de réservations, mis à part une nuit dans un super B&B à Skye et nos Airbnbs à Glasgow et Édimbourg. Pour le reste, nous avions repéré, plus au moins, les points de chute en fonction de nos différentes étapes.

Si vous n’êtes pas encore inscrits sur Airbnb (c’est encore possible ?), en vous parrainant, nous pouvons vous faire gagner 25 € sur votre prochain voyage (et du coup, nous aussi 😁). Il suffit juste de cliquer sur ce lien.

Le gros avantage de ne pas réserver, c’est de se laisser l’opportunité d’adapter son itinéraire au jour le jour. Pour le coup, ça nous a permis d’annuler notre passage sur l’île de Mull, et à la place d’aller découvrir les Highlands du côté de Torridon. Cependant, en pleine saison, il est presque impossible de voyager en Écosse sans avoir réserver ses logements, à moins de faire du camping. Sur Skye, il faut s’y prendre parfois 1 an à l’avance pour la réservation de certain cottage et B&B.

Voyager au jour le jour, c’est d’autant plus pratique avec internet sur son téléphone, pour checker les itinéraires, les randonnées, les logements… Le roaming est valable en Écosse, du moins jusqu’à la mise en place du Brexit en décembre 2018. Nous avions chacun 5 go d’internet sans avoir à payer de frais supplémentaires. Mais attention, le réseau en Écosse est catastrophique notamment sur l’île de Skye et les Highlands.

1200 km sur 13 jours : Glasgow, Tyndrum, Invercoe, Fort William, Kilmaluag (Skye), Staffin (Skye), Torvaig (Skye), Kinloch (Skye), Applecross, Big Sand, Stirling, Édimbourg, Glasgow

La conduite à gauche 🚙

Les premiers instants sur la route du côté gauche sont vraiment pertubant. Dès la sortie de l’agence de location, nous nous sommes mis dans le bain avec un rond-point à prendre dans le sens contraire (et oui, même les ronds points sont dans l’autre sens !). C’est sans doute l’une des choses les plus compliquées. L’autre difficulté, c’est de prendre ses repères sur la route, parce qu’on a toujours l’impression de rouler trop à gauche et de frôler tous les trottoirs. Pour le passage des vitesses, on a eu de la chance puisqu’on nous a donné une boîte automatique. Plutôt pas mal pour se concentrer davantage sur la route et moins sur le passage des vitesses à faire avec la main gauche ! Ah oui parce que sur une boîte manuelle, les vitesses se passent de gauche à droite, comme sur une voiture avec le volant à gauche (oui, cherchez pas pourquoi, les britanniques adorent nous embêter)

Dès que le ciel est bleu, les Écossais n'hésitent pas à sortir… LA décapotable !

La randonnée en Écosse 🎒

En Écosse, les routes sont quasiment toutes belles… Mais pour découvrir la nature écossaise plus en profondeur, il faut absolument randonner. Le Guide du Routard recommande les plus mythiques à Skye, le Quiraing et Old Mann of Storr. Et elles sont juste waouhhhh ! On a cru quelques instants retrouver un peu d’Islande sur ces trails… c’est pour vous dire :)
Pour d’autres idées de randonnées, le site Walking Highlands est la référence absolue : de nombreuses randonnées dans tous le pays y sont indiquées avec les coordonnées GPS des tracés. C’est une véritable mine d’or, même si le site n’est pas du tout pratique à utiliser. En tout cas, c’est un bon complément aux quelques randonnées suggérées dans Le Routard. Une autre randonnée qu’on a bien aimé, c’était celle de Steall Waterfall à Glen Nevis.

En ce qui concerne l’équipement pour la randonnée, il est indispensable d’avoir de bonnes chaussures de randonnées qui montent à la cheville, car les sentiers sont souvent très (TRÈS) boueux. Et pour être au top, emmenez avec vous un pantalon de pluie et un imperméable ! Bon c’est pas la classe le pantalon de pluie, mais sincèrement c’est indispensable vu les trombes d’eau qui peut se mettre à tomber d’un seul coup. Cela dit, la météo en Écosse change très rapidement, on passe de la pluie au soleil en quelques instants !

Chaussures de randonnée Décathlon
Pantalon de pluie Décathlon
Imperméable Rains
Old Man of Storr 😍
Steall Waterfall

Le camping en Écosse ⛺️

Depuis notre road trip en Islande (notre premier vrai voyage en camping dans des conditions « extrêmes »), nous n’avions pas retenté l’expérience du camping. Mais c’est incontestablement la meilleure solution d’hébergement lorsque l’on a un budget serré. En Écosse, le prix moyen d’une nuit en camping pour deux personnes en tente revient en moyenne à 20 €. Et vous pouvez même faire quelques économies de plus, en faisant du camping sauvage… Malgré le froid et la pluie, on a adoré le camping, c’est tellement cool de se réveiller directement au milieu de la nature et de ces paysages absolument magiques ! Et contrairement à ce qu’on l’on pourrait penser, beaucoup de voyageurs optent pour cette option qui laisse davantage de flexibilité.

Sinon, voyager en van est ultra courant en Écosse et c’est LA bonne alternative à la tente pour un peu plus de confort . On testerait bien d’ailleurs, peut-être une prochaine fois !

#TeamDrMartens

Le budget pour un voyage en Écosse 💷

L’Écosse est une destination théoriquement assez coûteuse. La livre sterling est légèrement supérieure à l’euro et cela se ressent énormément sur les dépenses. En août 2017, nous avons eu de la chance puisque que le cours de la livre était au plus bas, sans doute à cause du Brexit. Mais les prix écossais sont tout de même plus bas qu’à Londres. Par exemple une pinte dans un pub coûte en moyenne 4,50 €.

Cela dit, ce séjour a particulièrement été économique, puisque pour 16 jours de road trip, nous avons dépensé l’équivalent de 52 €/jour/personne. Ce budget comprend absolument TOUT : les billets d’avion, la location de la voiture, l’essence, les airbnbs à Glasgow et Édimbourg, les courses, les restaurants, les nuits en camping et les sorties… Bref, tout ! Ce voyage en Écosse nous a quasiment coûté aussi peu cher que l’Albanie, c’est pour dire !

Neist Point Lighthouse, avec le mouton qui pose (ou plutôt en train de faire pipi… 😂)

Une appréhension : les midges ! 💉

Avant de partir, nous avons lu un tas de trucs sur les midges, une sorte de petit moustique qui se déplace en masse, particulièrement virulant en Écosse de juin à septembre. Ils peuvent pourrir votre voyage si vous n’êtes pas bien équipés. C’était une de nos plus grandes craintes pour ce voyage. On s’est longtemps demandés si ce n’était pas une mauvaise idée de partir fin août. Au final, c’est vrai que c’est enquiquinant mais c’est largement surmontable si vous êtes bien équipés.

Que faut-il faire contre les midges ?

Il existe le spray de la marque Avon, qui selon le Routard est utilisé par l’armée, et protégerait contre les piqûres de midges. On l’a testé, et le résultat est plutôt mitidgé mitigé : ça a pas eu l’air de fonctionner sur Thibault contrairement à moi (Marine). Par contre, le spray n’empêche pas les midges de venir tourner en masse autour de votre tête, et c’est très dérangeant… La meilleure solution contre les midges reste donc de se couvrir tout le corps : avec filet sur la tête, gants et chaussettes rentrées dans le pantalon. #sexy #touriste

Filet protection Midges Tatonka
Produit anti-midges Avon
Eilean Donan Castle

Héhé, voilà vous avez toutes les clés en main pour organiser votre futur road trip en Écosse. N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaires. Et, on revient très bientôt avec le récit de nos aventures en Écosse !