Après notre premier article introductif sur la préparation pour un road trip en Écosse, on tenait tout particulièrement à vous parler de nos quelques jours passés à Glasgow en début de voyage.
La plus grande ville d’Écosse est souvent délaissée des touristes qui préfèrent passer un weekend à la capitale Édimbourg. Ou alors Glasgow ne sert que de départ technique pour un road trip en Écosse, mais elle est rarement vue comme une véritable étape à proprement parlé.

Beaucoup diront que Glasgow est plus authentique qu’Édimbourg, et qu’elle représente mieux l’esprit écossais, sans avoir besoin d’aller dans les clichés de l’Écossais qui joue de la cornemuse en kilt comme on en croise dans le centre d’Édimbourg. Mais il faut tout de même avouer que l’architecture d’Édimbourg, avec son château et sa ville fortifiée, reste beaucoup plus typique et remarquable…
Mais vous l’aurez compris, après avoir passé un peu de temps dans les deux villes, notre cœur semble plus pencher du côté de Glasgow. Ça nous a rappelé l’East End de Londres et même Brooklyn à New York… On a vraiment bien accroché avec le style industriel, pas du tout tape à l’œil et vraiment brut de la ville.

Alors, que visiter à Glasgow pour un weekend en deux jours ? C’est parti pour une sélection de nos trucs cools à voir et à faire dans la plus grande ville d’Écosse !

Clyde Arc

Que faut-il voir à Glasgow ?

La ville est réputée pour sa vie nocturne particulièrement dynamique avec ses nombreux concerts/lives dans les bars et pubs à l’ambiance rock. On va malheureusement être mal placés pour en parler puisque nous n’avons pas eu la chance d’assister à l’un d’entre eux (par manque de temps). Mais ce n’est que partie remise !

Rassurez-vous, il y a pleins d’autres choses à voir à Glasgow. Après plus de 48 heures dans la ville, à la parcourir sous la pluie en long et en travers, nous avons répertorié tous nos immanquables : des musées au fabuleux jardin botanique, en passant par de belles adresses pour manger et boire un coup.

1. Le jardin botanique, Glasgow Botanic Gardens

Ce jardin botanique, situé à côté du quartier étudiant West End, c’est notre plus belle découverte à Glasgow ! On l’avait repéré sur les blogs qu’on suit et on voulait absolument le découvrir de nos propres yeux. On a concentré notre visite sur la Kibble Palace, une des plus grandes serres du Royaume-Uni datant de 1873, et sur l’autre serre beaucoup plus récente, mais qui est tout aussi jolie à découvrir.

La Kibble Palace est unique. D’apparence ancienne par son armature blanche et ses statues, des miroirs y ont été installés au niveau du dôme principal pour refléter la lumière naturelle sur les plantes. Ce petit détail vient indéniablement moderniser la serre. On pourrait y rester des heures à la photographier.
L’autre serre, plus récente, qui comprend une Palm House, est aussi une belle surprise. L’armature, cette fois-ci de couleur marron, change de ce à quoi nous sommes habitués. On adore les ambiances qui changent au fil des portes et des climats. En quelques pas, on passe de l’aride avec les cactus, au tropical avec les plantes aquatiques.

On a totalement zappé les extérieurs du parc à cause de la pluie incessante… Et oui, il faut tout de même savoir qu’à Glasgow, il pleut en moyenne 290 jours par an, oustchhh ! Pour le coup, c’est plutôt agréable de pouvoir s’abriter dans cette ambiance tropicale alors qu’il pleut des cordes à l’extérieur. En quelques instants, nous avons l’impression d’être ailleurs sur Terre, et vraiment pas en Écosse. Le dépaysement est total, et c’est surement la raison principale pour laquelle on aime être au milieu de ces plantes innombrables.

Ce jardin botanique reste vraiment l’un des plus beaux et surprenants que nous ayons pu visiter, à ne rater sous aucun prétexte !

Glasgow Botanic Gardens
À côté du West End
730 Great Western Rd, Glasgow
-
Entrée Gratuite

Glasgow Botanic Gardens, Kibble Palace
Glasgow Botanic Gardens, Palm House

2. L’Université de Glasgow

On profite de notre passage au jardin botanique pour découvrir l’université de Glasgow. Elle se trouve dans le West End, un des quartiers les plus cools pour sortir du centre-ville relativement monotone.

Déjà à l’époque, lors de notre passage à Yale aux États-Unis, les lieux nous rappelaient énormément l’univers de Poudlard. Mais ici, à l’université de Glasgow, c’est encore plus flagrant ! Il y a même des rumeurs qui disent que JK Rowling se serait inspirée de l’ambiance pour écrire Harry Potter. Et pour cause, son mari y a étudié ! Ces rumeurs n’ont cependant jamais été confirmées par l’auteure…

Selon nous, l’université aurait vraiment pu être choisie pour l’adaptation des sept romans au cinéma. Le lieu le plus emblématique de la ressemblance avec l’École des Sorciers reste le célèbre cloître de l’université, tout proche du Visitor Center. Une vraie occasion de voyager quelques instants dans le monde féerique de Poudlard !

Et pour infos, à l’image des universités américaines, le campus est bien sûr ouvert au public !

University of Glasgow
University Avenue, Glasgow
-
Campus ouvert au public

University of Glasgow

3. Musée de Kelvingrove

Le musée de Kelvingrove, l’un des plus grands d’Écosse, situé lui aussi dans le West End, fait parti des incontournables à voir à Glasgow. On y retrouve une grande variété d’œuvres, de la renaissance au surréalisme dans un bâtiment en brique rouge assez impressionnant.

À notre goût, l’intérieur du bâtiment avec ce hall central vaut plus le détour que ce qui est exposé dedans. N’oubliez pas de monter aux étages supérieurs pour admirer l’immense orgue central, ou encore l’avion de la Seconde Guerre mondiale suspendu au dessus de nos têtes. La collection est tout de même riche : Botticelli, Dali, Rembrandt, Cézanne, Millet, Courbet, Manet…
Et comme tous les musées nationaux du Royaume-Uni, l’entrée est gratuite ! Parfait pour s’abriter quelques instants de la pluie, si vous n’êtes pas muséophile ;)

Kelvingrove Art Gallery and Museum
Argyle Street, Glasgow
-
Entrée Gratuite

Musée de Kelvingrove

4. Riverside Museum

Avant de partir en voyage, on repère toujours en avance les différents lieux à voir, en fonction de nos envies et de ce qu’on aime. Pour Glasgow, on avait remarqué en amont l’architecture audacieuse et futuriste de certains bâtiments, à l’instar du Riverside Museum. Initialement, on voulait juste venir photographier de plus près cette architecture en forme de vague, qui est assez fascinante. Mais, les trombes d’eau ont eu raison de nous, et les quelques clichés (tous mouillés) de l’extérieur ne sont pas exploitables… Pas de doutes, on était bien à Glasgow !
L’entrée du musée est gratuite, parfait pour se sécher, essuyer la lentille du 35 mm, et par la même occasion, visiter l’intérieur qui est en fait le musée des transports de la ville de Glasgow. On y découvre une ribambelle de transports anciens et récents, du vieux tramway aux premiers camions de pompiers. Bon, clairement ce n’est pas la plus indispensable des choses à faire à Glasgow, mais avec des enfants ou des passionnés, ça doit faire mouche à tous les coups !

Riverside Museum
Pointhouse Place, Glasgow
-
Entrée Gratuite

Riverside Museum

5. People’s Palace and Winter Gardens

Et encore une serre ! De l’extérieur, on pourrait la confondre avec la serre du jardin du botanique. Elle est de la même époque et située au milieu d’un parc. Mais ici il s’agit en fait d’un centre culturel implanté à la fin du XVIIIe siècle, pour réhabiliter le quartier (à l’Est de la ville donc) qui était à l’époque le plus insalubre et surpeuplé de la ville. Une serre a été juxtaposée au bâtiment, pour enfin devenir aujourd’hui un musée sur l’histoire de la ville de Glasgow (qu’on n’a pas eu le temps de visiter). On est donc juste venus ici pour arpenter la serre de 1898, ce qu’on a encore une fois pas regretté !

Winter Gardens
Glasgow Green, Templeton Street, Glasgow
-
Entrée Gratuite

Les Écossais ne voueraient-ils pas une passion pour le serres ? On ne sait pas si c’est lié, mais c’est plutôt agréable de venir se réfugier sous les palmiers en attendant que la pluie cesse… (Bon, souvent la pluie ne cesse pas à Glasgow pour être transparent avec vous 😅).

Winter Gardens

Nos adresses à Glasgow

Où manger ?

Paesano
C’est notre adresse fétiche à Glasgow. Et pour dire, on a testé les deux adresses différentes de la ville !
Vous connaissez peut-être déjà les restaurants du groupe Big Mama à Paris ? Et bien c’est à peu près le même concept mais à la sauce glasgowienne. Ici on propose aussi d’excellentes pizzas, dans un beau restaurant à la décoration léchée.
On vous prévient c’est souvent bondé, il n’y a pas de réservation possible, et il faut savoir patienter plusieurs longues minutes pour avoir la chance de s’installer à une table. Mais ça en vaut vraiment la peine. En plus, les prix sont très corrects : une pizza à la carte coûte en moyenne 9 €.

Paesano
94 Miller St, Glasgow
-
Paesano West End
471 Great Western Rd, Glasgow
-
£

Paesano

Old Salty’s
Pour un petit déjeuner traditionnel écossais (avec beans, scones, saucisses…), on recommande cette adresse dans le West End. Un bon rapport qualité/prix.
Pour le coup, on n’a pas vu de différence avec le petit déjeuner traditionnel anglais, c’est donc sensiblement la même chose ;)

Ils proposent une version végétarienne également, comme dans un bon nombre d’établissements à Glasgow.

Old Salty's
337 Byres Rd, Glasgow
-
£

Old Salty's

Où boire des bières ?

On a testé quelques adresses pour goûter la fameuse stout, une bière noire (la Guinness étant la plus connue — mais pas la meilleure).

  • In Deep, ici on trouve un large choix de bières en pression. Super ambiance et le gros plus, c’est que le pub donne directement sur le parc de Kelvingrove. On y accède soit depuis celui-ci, soit juste au dessus par la Great Western Road.
  • The 78, pub cosy, ambiance fauteuil et canapé. On a seulement goûté les bières mais ils servent, paraît-il, une excellente cuisine végétalienne !
  • Drygate Brewery, une micro brasserie qui sert une vingtaine de bières fabriquées sur place. La stout y est particulièrement bonne (les nuances de cacao ressortent vraiment pour le coup !). Possibilité de manger sur place également.
In Deep

Où dormir ?

En général, les prix pour se loger lors d’un voyage en Écosse sont assez élevés, et Glasgow n’échappe pas à cette règle. Il faut compter en moyenne un budget de plus de 100 € pour une nuit à l’hôtel ou dans un B&B. On a donc choisi de se loger dans une chambre privée sur Airbnb, chez le dénommé Ross, au sud-ouest du centre-ville, juste au dessus du fleuve Clyde. Les prix sont nettement avantageux et les prestations parfois meilleures qu’à l’hôtel. Si vous le pouvez, le mieux est de réserver un logement dans le West End, c’est l’un des quartiers les plus animés le soir pour sortir à Glasgow.

Si vous n’êtes pas encore inscrits Airbnb (c’est encore possible ?), en vous parrainant, nous pouvons vous faire gagner 25 € sur votre prochain voyage (et du coup 15 € pour nous aussi !). Il suffit juste de cliquer sur ce lien.

Avant de reprendre l’avion du retour, nous avons dormi une nuit à l’auberge de jeunesse Euro Hostel de Glasgow. C’est sans doute ici qu’on trouve les meilleurs prix pour l’hébergement à Glasgow. Mais au secours, la qualité des lits et des cloisons entre les chambres !

Si au contraire vous avez un bon budget à consacrer à l’hébergement, on conseille le CitizenM. On a testé celui de Londres et si on avait pu, on aurait séjourné dans celui de Glasgow. Les prix pour une nuit pour deux débutent tournent autour de 100 €, même si on trouve régulièrement des nuits à 79 €.

Glasgow Pratique

S’y rendre

Seul l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle propose un vol direct vers Glasgow. On trouve des vols low cost avec EasyJet pour moins de 75 € aller-retour. Avec des prix aussi avantageux, on sait déjà qu’on y retournera prochainement !
Si vous ne venez pas directement depuis Paris, ou que vous atterrissez à Édimbourg, sachez qu’Édimbourg est situé à seulement 45 minutes de Glasgow en voiture et en train, donc les deux villes sont vraiment les portes à côté.

Quand y aller ?

Nos deux jours passés à Glasgow ont été très pluvieux, alors qu’on était en plein mois d’août ! Le temps semble être plus au moins le même toute l’année, seules les températures varient en fonction de la saison. K-way obligatoire donc.

Se déplacer

La ville est assez étendue, mais paradoxalement nous avons tout fait à pied. On a optimisé au maximum pour grouper nos visites dans les mêmes quartiers les mêmes jours. Sinon, il y a le bus et le métro. On conseille de télécharger l’application Citymapper pour créer vos itinéraires.

Internet sur son téléphone

Le roaming est valable en Écosse, du moins jusqu’à l’application du Brexit en mars 2019. Nous avions chacun 5 GO d’internet + appels et SMS illimités sans avoir à dépenser le moindre euro supplémentaire.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour nous partager toutes vos adresses coups de cœur à Glasgow !