Mi-septembre, nous sommes partis pour un road trip de 23 jours dans le Canada et les USA, plus précisément entre Montréal et New York. Le récit de ce très beau voyage débute ici avec Montréal, où nous nous sommes donnés deux petits jours pour découvrir la ville.

Montréal, c’est la ville cosmopolite par excellence : 50 % francophone, 13 % anglophone, et 34 % d’autres langues ! Un bouillonnement culturel qui se retrouve partout dans la ville… On y trouve par exemple une multitude de petits cafés et restaurants très européens, au milieu de grandes avenues et de gratte-ciel comme on en voit qu’en Amérique.

C’est d’ailleurs en partie ce qui nous avait attiré il y a plus d’un an, lorsque l’on avait voulu s’expatrier là-bas. Malheureusement, on n’a pas réussi à obtenir le fameux PVT et notre projet est quelque peu tombé à l’eau avec le temps. Bref, parlons du voyage 😀

Valises et sac à dos bouclés, 19h10, aéroport Roissy Charles-de-Gaulle. Il est enfin l’heure de prendre la route, enfin… le vol. Après 6 mois intenses de préparation, l’état d’excitation est au maximum !

Visiter Montréal en 2 jours

Deux jours, c’est court, mais c’est le temps qu’on s’est donnés pour visiter Montréal. Avec le recul, ce n’est pas si mal que ça pour découvrir les différents endroits qui font de Montréal une ville si bouillonnante et attractive…

1er jour : Le Vieux-Montréal, le marché Atwater, Habitat 67 et le Pont Jacques Cartier

Pour notre première journée à Montréal, on a choisi de visiter en premier les quartiers touristiques. C’est souvent la partie qu’on aime le moins, on a un certain côté agoraphobe et n’aimepaslescarsdetouristophobe, mais ça reste tout de même inévitable pour une première fois dans une ville.
On commence par le Vieux Montréal, de la Place Royale à l’Hôtel de Ville en passant par la Place des Armes. Puis, on file au niveau du Vieux-Port pour admirer d’un côté, le Pont Jacques Cartier (on y reviendra), et de l’autre, la magnifique vue sur la skyline.

Le Vieux-Port

Après avoir manger au marché Atwater qui se situe à l’ouest de la ville, on entame la promenade bien aménagée le long du Canal-de-Lachine, où un parc a été aménagé jusqu’au Saint-Laurent. Cette promenade se termine au niveau d’un quartier industriel qui semble être à l’abandon, mais qui ne l’est pourtant pas. On avoue avoir un petit penchant pour ces quartiers vides où règnent une certaine ambiance apocalyptique…

Balade le long du Canal-de-Lachine

On continue la balade le long d’une 4 voies jusqu’à Habitat 67. Pour faire court, c’est un ensemble de trois blocs d’immeubles conçus par Moshe Safdie à l’occasion de l’exposition universelle de Montréal en 1967. Le tout a été préfabriqué avant d’être empilé pour devenir l’une des plus belles curiosités qu’offre Montréal. C’est aujourd’hui un ensemble d’appartements situé au pied du Saint-Laurent.
Pour les amateurs d’architecture insolite que nous sommes, c’était absolument à découvrir, même s’il faut bien avouer que c’est très mal desservis si on n’est pas un tant soit peu véhiculés (sinon, il faut avoir le courage de marcher jusqu’à là-bas).

Habitat 67

En regardant par hasard la carte sur Google Maps, on a découvert que quelqu’un qui avait déposé un avis sur Habitat 67 disait venir davantage ici pour le spot de surf que pour l’architecture… Un spot de surf à Montréal ?! Et bien oui, une vague éternelle (ou plutôt un rapide) se déchaine ici, juste derrière Habitat 67. De courageux surfeurs s’y aventurent durant toute l’année  !

Après avoir traversé l’île Sainte-Hélène où se trouve la fameuse Biosphère, on continue notre marche sous la pluie jusqu’au Pont Jacques Cartier. La traversée est longue, mais on en prend plein les yeux à 50 mètres de hauteur. À cause du mauvais temps, on reporte la visite du Parc Mont-Royal au lendemain et on file manger notre première poutine !

NB : En parlant de ce fameux Jacques Cartier, il faut savoir qu’ici au Québec, c’est clairement comme Charles de Gaulle chez nous en France. On le retrouve absolument partout : dans les noms des rues, des avenues, des ponts, des parcs,… Il n’y a pas encore d’aéroport à son nom, mais ça ne saurait tarder ^^
Pour la petite histoire, Jacques Cartier a été envoyé en 1524 par François 1er pour trouver un nouveau passage pour aller en Asie, et pourquoi pas trouver des épices et et de l’or. Il va par ce biais découvrir ce qui deviendra le Canada, et déclarer ces terres françaises. C’est lors de son second voyage 11 ans plus tard qu’il descendra un fleuve qu’il va nommer « Saint-Laurent » (du nom du chef cuisto à bord) avant de mettre pied à terre en bas d’une colline qu’il baptisera « Mont-Royal », qui est donc devenu aujourd’hui Montréal. Pour en savoir plus, rendez-vous sur sa fiche Wikipédia.

Île Saint-Hélène
Pont Jacques Cartier
Pont Jacques Cartier
La Banquise pour manger une poutine (pas la meilleure)

Balade du marché Atwater jusqu'au pont Jacques Cartier

2ème jour : un brunch, le Plateau, Mile-End et le Parc Mont-Royal

On débute notre journée par un brunch à La Récolte et on file au marché permanent Jean Talon au centre de la Petite Italie qu’on nous a chaudement recommandé. C’est un marché comme on les voit souvent en France : grands stands de fruits et légumes mais aussi des poissonneries, boucheries et produits fermiers entremêlés à des stands de cuisines du monde avec la possibilité de manger sur place. C’est joli, bien organisé, mais pas forcément si exceptionnel que ça quand on vient de l’Europe où ce style de marché est en fait assez commun.

On se dirige ensuite dans les quartiers qui se trouvent juste à côté, en commençant par Outremont où sont érigées de grandes et belles maisons résidentielles. On enchaine sur le boulevard Saint-Laurent pour magasiner un peu (comme on dit par ici !) et c’est de cette façon qu’on visite le célèbre quartier bobo/artiste Mile-End, avant de finir notre balade au niveau du Plateau.

Cette fois-ci, c’est bon il fait beau et chaud, c’est l’occasion parfaite pour arpenter le Mont-Royal. Le parc est une véritable forêt dans la ville, qu’on compare souvent à Central Park (c’est le même paysagiste qu’il l’a dessiné, Frederick Law Olmsted). On adore, évidemment ! Un vrai poumon au milieu de la ville et ses longues et larges avenues engorgées. La vue au sommet est époustouflante, c’est sûrement ce qu’on a préféré à Montréal.

Vue du Parc Mont-Royal

Émerveillés par la vue, on décide de continuer à explorer les hauteurs de Montréal en terminant notre journée au bar rooftop de l’hôtel Nelligan, dans le downtown de Montréal. C’est quand même bien dépaysant de se retrouver au milieu de ses tours à admirer le coucher soleil…

Se déplacer à Montréal : les transports

La ville est équipée d’un métro et d’un service de bus. Le prix du ticket est de 3,25 $.
À noter que le métro montréalais est beaucoup moins dense qu’à Paris : il n’existe seulement que 4 lignes avec des arrêts beaucoup plus espacés. On a donc pratiquement tout fait à pieds, ce qui nous a fait crapahuter pas moins de 50 kilomètres sur deux jours 😅
Montréal a aussi mis en place des vélos en libre-service, qu’on appelle ici « BIXI ». On a voulu tester mais les bornes n’ont jamais voulu marcher. Quand ça fonctionne, ça doit vraiment être agréable d’arpenter les rues de la ville à vélo, vu le nombre hallucinant de VRAIES pistes cyclables qu’il y a absolument partout. Montréal est un vrai paradis pour les cyclistes !

Quelques adresses pour bien manger et boire un coup à Montréal

Bruncher à La Récolte

C’est l’endroit parfait pour bruncher, les plats servis sont particulièrement originaux et bons. Le tout est à base de produits bios, frais et locaux. Essayez d’y aller à l’ouverture, sinon vous risquez d’avoir un peu d’attente. Pour s’y rendre à d’autres moments de la journée, c’est par contre un poil cher. Manger bio et local, ça se paye évidemment !

La Récolte Espace Local
764 Rue Bélanger
Montréal
$$$

Un brunch à La Récolte

Boire un bon café chez Tommy

Forcément, amoureux de verdure que nous sommes, on ne pouvait pas rater ce chouette café qu’on a aperçu plus d’une fois sur Instagram. Au pied d’un bâtiment historique de Montréal, on retrouve un chouette café/bar pour y déguster un bon café ou prendre l’apéro, le tout en plein centre de la ville.

Tommy
200 Rue Notre-Dame Ouest
Montréal
$$

La verdure chez Tommy

Partager de bons petits plats au Café Parvis

On y a été comme ça un peu par hasard après avoir parcouru nos 25 kilomètres à pied quotidien. Quelle belle surprise ! On s’est régalés avec un menu simple mais très bien maitrisé, dans un cadre plus qu’agréable et intimiste. On recommande encore plus d’y aller le midi : les plantes, l’ambiance et la lumière doivent y être encore plus agréables.

Café Parvis
433 Rue Mayor
Montréal
$$

Au Café Parvis

Un coucher de soleil sur un bar rooftop

Il existe une multitude de rooftop à Montréal, mais c’est celui de l’hôtel Nelligan qui a retenu toute notre attention. Parfait pour un coucher de soleil entourées d’impressionnants buildings. Consommations largement abordables.

Terrasse de l'hôtel Nelligan
106 Rue Saint-Paul Ouest
Montréal
$$

Ce ne sont que quatre lieux parmi tant d’autres. On a vraiment été impressionnés par la créativité, la qualité et la quantité de bars et restaurants que proposent Montréal. Il faudrait rester une semaine au minimum pour aller y tester les meilleurs…
Sachez qu’avec New York, c’est à Montréal que nous avons de loin manger le mieux durant notre voyage en Amérique. Évidemment, avec l’excellent taux de change que propose le Dollar canadien par rapport à l’Euro, c’était beaucoup plus facile de se rendre dans les meilleurs restaurants de Montréal. À New-York, vu les prix pratiqués (et le taux de change bien moins intéressant), ça n’a pas été la même affaire… 🙊

Où dormir

On vous recommande de louer une chambre chez l’habitant sur Airbnb parce que c’est la meilleure façon pour échanger avec les locaux et de vivre des moments uniques.
Environ 70 $/nuit.

Si vous n’êtes pas encore inscrits sur Airbnb (c’est encore possible ?), en vous parrainant, nous pouvons vous faire gagner 30 € sur votre prochain voyage (et du coup, nous aussi 😁). Il suffit juste de cliquer sur ce lien.

Voilà, c’est la fin de notre reportage sur Montréal,
n’hésitez pas à nous faire part de vos bonnes adresses dans les commentaires 😉

À bientôt pour la suite du road trip au Québec !