Il y a des voyages qui marquent, et clairement, celui-ci en fait parti. Récit de nos 10 jours en Corse, entre le Cap Corse, le désert des Agriates, l'Île Rousse et Calvi, à arpenter les sublimes routes, plages et cols, à la seule aide de nos deux vélos et quatre jambes !
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

On a fait le tour du Cap Corse à vélo ! Rien que d’écrire ces mots sont déjà une belle victoire et une grande fierté, pour nous qui avons tout juste commencé à voyager à vélo trois mois auparavant.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Cap Corse est la pointe nord de l’Île de Beauté. Techniquement, il part de Bastia au sud-est, puis passe par Macinaggio au nord-est, Centuri au nord-ouest, pour terminer à Saint-Florent au sud-est.
Le Cap Corse est souvent appelé « l’île dans l’île », parce qu’en plus d’être particulièrement isolé, il est aussi et surtout un concentré de tout ce qu’on trouve en Corse dans un espace au final très réduit : les plages de cartes postales aux eaux turquoise, la montagne et ses villages isolés bourrés de charme, le maquis luxuriant, et les routes côtières à couper le souffle…

Et pour nous apprentis cyclistes, c’est l’endroit idéal pour se mesurer à nos premiers cols. C’est aussi une destination parfaite pour partir à l’aventure et découvrir d’extraordinaires paysages dans notre propre pays, en plus de passer — on l’espère avec brio — notre baptême de cyclistes de montagne en herbe !

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

L’itinéraire

6 Étapes — 165 km

Le niveau de difficulté

Nous avons découpé en quatre étapes notre passage au Cap Corse, pour avoir le temps de profiter au maximum des villages et de la plage. Les quatre étapes ont été définies en fonction de l’emplacement des campings et des hôtels acceptant les chiens, ce qui est une contrainte supplémentaire non-négligeable.
Du coup, l’itinéraire est plutôt facile puisque les étapes sont courtes… même s’il est loin d’être plat !

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Bienvenue en Corse

Étape 1/6 – 35 km De Bastia à Macinaggio

Distance : 35 km
Dénivelé positif : 310 m

Le premier jour de l’aventure en Corse est arrivé ! Nos jambes sont déjà échauffées puisque la veille nous avons rejoint Toulon depuis Bandol juste avant d’embarquer sur l’impressionnant ferry jaune en direction de Bastia.

La traversée se passe bien, et on se prend au jeu de la « mini-croisière » en allant se désaltérer dans un des bars du bateau. On n’oublie pas non plus d’aller au resto pour y manger — vous vous en doutez en méga-sportifs que nous sommes — une bonne plâtrée de pâtes. Puis dodo dans un lit superposé de notre cabine spartiate sans hublot.

Au petit matin, nous récupérons les vélos en soute, là où nous les avons soigneusement attachés avec nos anti-vols en U et les sangles du bateau. Avant même que le bateau n’accoste, deux bonhommes à la voix virile se réprimandent à tour de rôle pour savoir qui des deux aura le grand privilège de sortir sa grosse caisse en premier. Ils en sont presque à se taper dessus… puis finissent par rigoler ensemble 5 minutes après. Ça crie, ça gueule, ça parle avec un fort accent… on est bien arrivés en Corse, dis donc !

Le débarquement se déroule aux aurores et Bastia est tout juste réveillée quand on se dirige vers un bar pour y prendre le petit-déjeuner. Un pain au chocolat et un café plus tard, on grimpe jusqu’à la citadelle de Bastia juste après avoir découverts son joli port. Nous n’y attardons pas, mais la ville mérite sûrement davantage de temps que nous en avons passé.

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Cette fois-ci, le panneau indiquant « Cap Corse » est bien devant nous. C’est aujourd’hui l’étape la plus longue du séjour, mais également l’une des plus plates. L’unique route, la D80, longe en fait toute la partie Est du Cap, qui de ce côté là est relativement plat. Il s’agit en réalité plus d’une succession de faux plats et de quelques montées légères… mais bordées constamment par la Mer Tyrrhénienne d’un bleu turquoise étincelant. Autant dire que les kilomètres s’enchaînent avec grand plaisir !

Sur la route, on prend le temps de s’arrêter dès qu’on peut, notamment au très mignon petit village d’Erbalunga, et ses paisibles ruelles donnant sur le croquignolesque port de plaisance.

Encore quelques kilomètres et on arrive vite du côté de Macinaggio, étape du jour. Une fois notre campement posé au camping, on file marcher du côté du sentier des Douaniers qui débute juste au Nord de la plage de Macinaggio. Vu la chaleur du jour, on trouve vite une super petite crique pour y faire trempette. Même Kuzco, qui déteste l’eau autant qu’un chat, pique une tête.

Ah… les vacances ont définitivement débuté !

Le sentier des douaniers, de Macinaggio à Centuri

Une super balade à faire pour découvrir la pointe nord du Cap Corse à pied. Au programme, maquis, petites criques et dunes.
Comptez une grosse journée si vous voulez en faire l’intégral. Si on n’a pas trop le temps, on peut toujours réaliser quelques portions en aller-retour (ce qu’on a fait depuis Macinaggio, puis depuis Centuri le lendemain).

Où manger à Macinaggio ?

On a passé une super soirée chez U Lampione, un restaurant en face du port de plaisance de Macinaggio. Accueil hyper sympa, et on s’est régalé de bout en bout : supers pizzas, et le dessert, le pastizzu (une spécialité corse sous forme de flan léger au citron et au caramel) est — ne nous ne le cachons pas — une vraie tuerie !

Où dormir à Macinaggio ?

  • Pour les campeurs, direction le Camping de la plage U Stazzu, idéalement situé à proximité immédiate de la ville (10 minutes à pied), et juste à côté du début du sentier des douaniers et… de la plage comme son nom l’indique. Propre, accueillant et agréable. Comme tous les campings où nous séjournerons pendant ce séjour !
  • Pour ceux qui veulent un peu plus de confort, rendez-vous dans le centre de Macinaggio à Casa di Babbo ou au Marina D’oro.
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
C'est sûr, ça sèche plus vite qu'en Écosse ici !

Étape 2/6 – 22 km De Macinaggio au Port de Centuri

Distance : 22 km
Dénivelé positif : 460 m

L’étape du jour consiste tout simplement à grimper pour redescendre. Et voilà !

On ne dirait pas comme ça, mais c’est un grand jour pour nous, puisque nous franchissons le premier vrai col de notre vie : le col de la Serra et ses 361 m d’altitude. Ce n’est pas le Tourmalet, mais faut bien commencer par quelque part, hein !

La montée depuis Macinaggio s’exécute très tranquillement, mis à part la chaleur torride qui règne en cette dernière journée d’été de l’année. Heureusement, une bonne partie du trajet passe dans la forêt, où trouver de l’ombre est aisé.
Au milieu de la montée, nous quittons la D80 pour la D53 qui traverse le petit village de Rogliano, parfait pour une petite pause. On aperçoit au loin une dernière fois la côte Est du Cap Corse, et on se dit « Wahou, on a déjà grimper tout ça ?! ».

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Ça grimpe
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Ça donne soif
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Ça pique
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Mais c'est quand même chouette de grimper un col

On reprend la D80 pour les derniers kilomètres, puis le sommet du Col de la Serra est enfin là. Un grand sentiment de fierté s’emplie en nous : on a grimpé notre premier col ! Et en fait — on ne sait pas si c’est notre préparation qui a fini par payer — ce n’était pas si dur que ça. On en redemande même !
En tout cas, le panorama sur la côte Ouest et la Méditerranée est bien là. On a maintenant qu’une seule envie : dévaler la pente vers le Port de Canari à toute vitesse !

La route est franchement bonne jusqu’à l’arrivée au village de Centuri, où il faut bifurquer à droite sur la D35, une toute petite route défoncée à l’abri des arbres. Les paysages sont quand même chouettes, et la route n’est pas non plus blindée de voitures, tout va bien.

L’arrivée à Centuri est un vrai coup de cœur. On atterrit en plein sur le port de pêche en forme de U, entouré d’une ribambelle de restaurants et de bars typiques. Parfait pour déguster une bière fraîche locale bien méritée.
C’est également ici qui se termine (ou débute selon le sens dans lequel on le prend) le sentier des Douaniers, qu’on avait tout juste débuté hier à Macinaggio.

Où dormir au Port de Canari ?

  • On a passé une super nuit au camping Isulottu, situé à 10 petites minutes de la première plage. Propre et très bien entretenu, et… super accueillant encore une fois.
  • Si vous préférez l’hôtel, Le Vieux Moulina l’air très bien.
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Étape 3/6 – 29 km Du Port de Centuri à Canari

Distance : 29 km
Dénivelé positif : 780 m

Attention, aujourd’hui on passe au level 2 des apprentis grimpeurs ! Et on aborde la plus belle partie du Cap Corse, l’Ouest ! La route s’enchaîne entre lacets et flancs de falaise, c’est un pur bonheur. Et vu la vitesse où on va — plus proche de la tortue que du lièvre — on peut vraiment profiter des paysages.

Au bout de quelques kilomètres, après avoir passé la superbe Anse d’Aliso, on arrive au joli village de Pino. Pause Coca obligatoire au Bar des Platanes, avant de reprendre sur la D80, puis de bifurquer sur la D33 pour la dernière difficulté du jour : la montée jusqu’à Canari.

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

On change d’ambiance puisqu’après avoir été au plus près de la Mer Méditerranée, on prend de la hauteur pour survoler les alentours, sur une toute petite route beaucoup moins empruntée et très ombragée. On aperçoit enfin le clocher et les palmiers du village. Canari et ses 780 m de dénivelés depuis Centuri sont presque passés crème !

Les choses étant bien faites, on arrive pile à l’heure pour admirer le coucher de soleil depuis la place du clocher. La côte s’étend à perte de vue à 180 degrés. Magnifique !

Ce soir, on dort à l’auberge Au Bon Clocher, un hôtel-restaurant typique qui sert de bon plats régionaux, dont les fameuses cannellonis au brocciu, ce fromage frais à base de lait de brebis ou de chèvre, spécialité corse encore une fois.

Où dormir à Canari ?

  • Pas de camping dans le coin, hôtel obligatoire donc ! Nous avons passé la nuit à l’auberge Au Bon Clocher. Si les toutous avaient été acceptés, on aurait peut-être dormi à l’Auberge du Chat qui Pêche, au sud de Canari.
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Étape 4/6 – 31 km De Canari à Saint-Florent

Distance : 31 km
Dénivelé positif : 460 m

Autant nos premiers jours ont été chauds et ensoleillés, autant la suite du voyage sera quelque peu plus humide et ventée. De grosses intempéries sont attendues pour les jours qui viennent, et on va devoir adapter notre trajet et notre planning en fonction. C’est quand même plus plaisant de rouler sous le soleil et sec, que tout trempé sous la pluie et le vent !

Le départ de Canari s’opère donc aux aurores et la descente détrempée jusqu’à la mer finit de nous réveiller bien comme il faut. On avale les kilomètres et les lacets pour vite arriver sur Nonza et sa plage de sable noir. Pour l’anecdote, il s’agit en fait, d’après Le Guide du Routard, d’une accumulation de déchets de l’ancienne carrière d’amiante de Canari, qui ont fini par former une plage dans la baie de Nonza. Oui… ça fait froid dans le dos, et beaucoup disent que se promener et se baigner par ici n’engendre aucun risque pour la santé. On préfère personnellement ne pas tenter l’expérience.

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Après un petit passage au Café de la Tour, on reprend la route toujours aussi chouette jusqu’à Saint-Florent. Changement d’ambiance : après avoir été quasiment seuls au monde sur le Cap Corse, on retrouve les touristes qu’on pensait avoir semés en partant de Bastia.

Où manger à Saint-Florent ?

On remercie le Guide du Routard de nous avoir dégoté une super adresse : le Potager du Nebbio. Tout ici est cultivé en bio sur-place, la viande et le poisson venant d’agriculteurs et de pêcheurs du coin. Du 100% local donc, dans un environnement absolument idyllique, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur, avec une décoration vraiment hyper chaleureuse et unique. Les plats sont tous des créations gastronomiques singulières et adaptées en fonction des saisons (choix végétariens bien évidemment). Le tout avec un accueil adorable… Attention juste à venir avec du liquide, puisqu’on ne prend pas la CB par ici… malgré les prix élevés.

Où dormir à Saint-Florent ?

  • Nous avions prévu de dormir au Camping U Pezzo. À cause du temps orageux, nous avons préféré dormir à l’hôtel.
  • On a séjourné à la Résidence des Galets, mais l’hôtel Bellevue et l’hôtel Tettola sont très bien également. Attention, les prix des hôtels à Saint-Florent sont vite élevés en haute-saison…
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Étape 5/6 – 31 km De Saint-Florent à la Plage de l’Ostriconi, par les Agriates

Distance : 31 km
Dénivelé positif : 500 m

Comme lors de notre seconde étape, aujourd’hui on ne fait que grimper… pour tout redescendre ! Mais cette fois-ci, c’est à travers le désert des Agriates par le col de Vezzu (311 m d’altitude). La route est plutôt tranquille puisqu’assez peu emprunté finalement. Ça monte tranquille et on a assez de souffle pour faire les pipelettes avec un groupe de voyageurs retraités à vélo, fans de notre mascotte Kuzco qui fait son chien de garde à l’arrière du vélo.

Arrivés en haut du col, on poursuit la route par une grande descente hyper jouissive sur un vrai billard. Quel kiff !

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Il ne reste plus qu’une dernière portion de route sur l’ancienne Nationale devenue « Territoriale » (beaucoup plus fréquentée par les camions et voitures folles, attention !) et on arrive au camping de l’Ostriconi, arrivée du jour !

Où dormir aux alentours de la plage de l’Ostriconi ?

  • Le camping de l’Ostriconi est situé à 10 minutes de la plage du même nom, donc autant dire qu’on n’a pas attendu longtemps pour y aller. En plus des classiques emplacements pour tente, ils proposent des logements en dur très convenables (qu’on a préféré réserver pour être à l’abris entre deux averses).

Le désert des Agriates

On devait y passer 24h initialement, mais la météo incertaine nous a fait rebrousser chemin. Situé à l’Ouest de Saint-Florent, le désert des Agriates est un très grand site naturel complètement désertique, mais en version Corse (donc pas du sable orange du Sahara, mais plus du maquis à perte de vue et absolument intact). Le sentier des Douaniers le longe de bout en bout, en passant par deux plages, la plage de Loto, puis la plage de Saleccia, et enfin la plage de l’Ostriconi tout à l’Ouest.

  • (à pied) Comptez plus d’une journée pour réaliser le sentier en entier, de Saint-Florent jusqu’à la Plage de l’Ostriconi. Sinon, on peut s’arrêter à la plage de Saleccia, ce qui fait déjà un bon morceau d’une vingtaine de kilomètres aller-retour.
  • (à vélo) Autre option qu’on avait prévu initialement : prendre une piste accessible uniquement au 4×4 située à la moitié de la grande route qui traverse le désert. Celle-ci conduit tout droit jusqu’à la plage de Saleccia (on y trouve un camping également). Le problème, c’est que dès qu’il pleut, la piste se transforme en une coulée de boue franchement pas hyper fun à vélo. Ça sera pour une prochaine fois, tant pis !
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Étape 6/6 – 14 km De la Plage de l’Ostriconi à l’Île Rousse

Distance : 14 km
Dénivelé positif : 240 m

Une étape de transition comme on dit sur le Tour. Rien de folichon cette fois-ci, puisqu’on est obligé d’emprunter la suite de la seule et unique route, très très empruntée, qui longe la côte jusqu’à l’Île Rousse.

Rouler à vélo sur des routes (très) passantes

On le rappelle ici : il faut vraiment faire attention sur ce genre de routes quand on est cycliste. Les voitures et les camions ne se rendent pas compte à quel point la fameuse distance de sécurité d’1m 50 entre eux et nous, ce n’est pas juste pour les embêter… c’est vitale pour les cyclistes !

Tout ce qui peut faire écarter et ralentir les voitures est donc bon à prendre. N’hésitez pas à être le plus visible sur ce genre de portion : vêtements voyants voire réfléchissants, et/ou lampes arrière ultra puissantes sont les bienvenues, on n’est jamais trop prudents !

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

En attendant de s’installer dans notre super hôtel, on visite le centre de l’Île Rousse, mignonne petite station balnéaire avec sa chouette plage de sable blanc à l’eau translucide.
Ce qu’on a le plus apprécié ici, c’est le petit archipel qui trône face à la baie, avec en son centre l’île de la Pietra. Un véritable bijoux de roche rouge/orangée accessible par une digue et une petite route très escarpée (ça fait les mollets !). On y trouve une ancienne tour génoise et un phare en son sommet. Absolument sublime au coucher de soleil !

Où dormir à l’Île Rousse ?

  • Team tente, rendez-vous soit au Camping Les Oliviers (à l’entrée Est de l’Île Rousse), soit au Camping Le Bodri, un peu plus éloigné à l’Ouest, mais à deux pas de la magnifique plage du même nom.
  • Team hôtel, il y a le choix par ici : l’Hôtel le Grillon, et l’Hôtel Casa Rossa & Spa sont vraiment sympas.
    Nous, on a séjourné deux nuits à La Bergerie, un superbe hôtel au sein d’un domaine plein de charme, avec piscine ombragée par un extraordinaire olivier vieux de plus… de 1500 ans ! Magnifique et vraiment abordable en plus.
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Bonus 1 Calvi, par le train de Balagne

Étant fan du train en général, on voulait absolument tester le fameux train Corse. Et quoi de mieux que d’emprunter la navette de l’Île Rousse à Calvi, en longeant (littéralement) pendant 40 minutes la côte et les plages de Balagne. Le train est vieux, lent et fait un raffut terrible… une vraie aventure et un super souvenir à tous les coups, on adore !

Le trinichellu s’arrête à la demande aux nombreux arrêts tout au long du parcours, et en particulier à l’arrivée à Calvi où on peut monter à bord sur pas moins de 3 arrêts le long de la superbe plage.

Un vrai train dans son jus comme on n’en voit plus beaucoup, à un tarif modique : 6€ l’aller-simple.

  • Seul petit bémol : les vélos ne sont pas acceptés à bord (en même temps, on ne voit pas où l’on pourrait les caser).

Plus d’infos sur le train corse

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Bonus 2Escapade à Vélo autour de l’Île Rousse, jusqu’à Sant-Antonino

Dénivelé positif : 700 m
Distance : 34 km

Bon, c’est bien beau la plage et la bronzette, mais on est venu en Corse pour souffrir un peu quand même ! Alors pour notre dernier jour ici, juste avant de grimper dans le ferry, on a voulu aller explorer l’arrière-pays de l’Île-Rousse et la Balagne intérieure. On est clairement sur le level 3 de la grimpette à vélo, mais on adoré (oui, encore une fois) notre petit itinéraire en boucle depuis l’Île Rousse, vers les très beaux petits villages de Sant’Antonino et Pigna. Un avant-goût d’une autre Corse, loin des stations balnéaires.


Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Guide Pratique

Se rendre en Corse… sans prendre l’avion, ni la voiture, c’est possible ! 🛳

Oui parce que c’est bien beau, mais la Corse reste une île. Et à moins d’avoir un voilier, ce qui n’est apparemment pas le cas de tout le monde, il faut forcément prendre un véhicule à moteur pour venir ici.

On n’évoquera pas ici de l’aberration de prendre l’avion en vol intérieur en France. Alors parlons d’une autre solution : le train et le ferry ! Il suffit de prendre le train pour Marseille, Toulon ou Nice, puis prendre le ferry (certes, toujours trop polluant, mais largement moins que l’avion).

Se rendre en Corse… à vélo… et depuis Paris 🚲

Le vélo n’étant apparemment pas le bienvenu dans les TGV Sud-Est, il n’existe (à notre connaissance) que deux solutions pour descendre dans le Sud-Est avec son vélo :

  • Soit par le TER Paris-Lyon, puis le TER Lyon-Marseille.
  • Soit par l’Intercités Paris-Clermont-Ferrand, puis le TER Clermont-Ferrand-Nîmes passant par la superbe ligne qui traverse les Cévennes. De Nîmes, on peut enfin terminer par un train pour Marseille.

Si on veut continuer sur la côte Méditerranéenne, attention aux TER en région PACA qui n’acceptent pas les vélos aux heures de pointe. Pratique…

Se rendre en Corse, à vélo… et avec un chien, c’est possible… 🐩

… mais pas depuis Marseille. En effet, à moins que ça ne vous pose pas de soucis de mettre votre toutou en soute dans une cage, les deux compagnies qui font la traversée vers la Corse depuis Marseille ne proposent pas la traversée avec le chien à bord.
Du coup, direction Toulon ou Nice, où Corsica Ferries accepte les animaux à bord dans des cabines dédiées.

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire
Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Point vélo : le bikepacking, ce n’est encore pas pour aujourd’hui

Après notre préparation dans le Nord de la France, puis sur la Loire à Vélo, on était prêts pour attaquer la (petite) montagne !

Cette fois-ci, par rapport à nos précédents voyages, on a tenté d’alléger nos vélos tant qu’on le pouvait, mais on garde encore nos bonnes vieilles grosses sacoches à l’arrière. Ça nous a pénalisé dans les côtes, et on pense sérieusement à passer en mode bikepacking au prochain voyage de ce type.

Quelques conseils pour la route

  • Évitez le bivouac en Corse ⛺️
    On n’en a pas du tout parlé dans l’article, mais le bivouac et le camping sauvage ne sont pas très bien vus en Corse. Pour éviter les ennuis, préférez si possible dormir en camping, d’autant que pour une bonne partie, on peut s’en tirer pour moins de 10€/personne. Et pas beaucoup plus en haute-saison.
  • Et un dernier conseil pour la route : toujours avoir du cash sur soi 💸
    Pensez toujours à avoir du liquide sur vous ! La carte bancaire est très partiellement acceptée, autant dans les petits commerces, que les restaurants, les campings et les hôtels. Vous nous direz, « oui Ok, au pire on ira retirer au distributeur ! ». Sauf que, des distributeurs, au Cap Corse particulièrement, il n’y en a qu’un seul à notre connaissance (la Banque Postale à Macinaggio). Vu le dénivelé dans la région, surtout si au hasard vous êtes à vélo, il vaut mieux avoir un peu de réserve.

    Apparemment, ne comptez pas non plus sur les chèques qui ne sont pas tout le temps acceptés.

    Et oui, en Corse, on cherche toujours le petit logo « CB » sur la façade d’un restaurant avant de s’y installer !

Le tour du Cap Corse jusqu’à l’Île Rousse à vélo : conseils et itinéraire

Voilà tout ce qu’on pouvait dire sur notre séjour dans le Nord de la Corse à vélo. Un séjour qui nous a particulièrement marqué, et qui nous a définitivement converti au voyage à vélo, et en particulier au vélo en montagne…
Inutile de dire qu’on retournera certainement très vite explorer le Centre et le Sud de la Corse une prochaine fois !

N’hésitez pas si vous avez des questions ou des commentaires, et à très vite pour de nouvelles aventures !

Retrouvez Black&Wood également sur Instagram et Facebook !

  • Publié le 11 janvier 2021
  • Texte et photos Marine Etoubleau & Thibault Pailloux