Après notre passage dans le Nord, on prend la direction de l’Ouest et des fjords. Cette partie de l’Islande est la moins peuplée, et la moins touristique de l’Islande. La plus grande ville de la région ne compte qu’à peine 2600 habitants, imaginez…

Si vous comptez visiter les Fjords de l’Ouest, il faut vous attendre à rouler des heures sur des routes qui n’en finissent jamais. La plus belle illustration reste sûrement la route 61 (surnommée la « Djúpvegur »), longue de 200 kilomètres. Elle consciste à longer une suite de 10 fjords. Imaginez : à 10 reprises, il faut rouler jusqu’au bout d’une pointe, pour ensuite repartir à fond dans les terres, et repartir vers la pointe ensuite, et ainsi de suite… Le temps parait telllllllllllement long en voiture quand on voit la pointe opposée, mais qu’il faut encore parcourir 30 kilomètres pour l’atteindre.

Après de longues heures de route, on arrive en fin d’après-midi à Ísafjörður, la capitale des Fjords de l’Ouest et ses 2 636 habitants. On en a profité pour tester le restaurant du Musée Maritime, conseillé par le guide du Routard et chaudement recommandé par un couple de Français croisé sur notre chemin. Et on vous le recommande vraiment…

Le restaurant du Musée Maritime d’Ísafjörður

Amateur de poisson frais, vous allez être servis. Le soir, c’est buffet pour tout le monde dans une ambiance très chaleureuse. On a vraiment adoré les différents plats proposés, le poisson y est frais et extrêmement bien cuisiné. Si vous n’aimez pas le poisson et les fruits de mer, passez votre chemin… ou c’est peut-être l’occasion pour vous d’enfin apprécier, dans un cadre typiquement islandais et bon enfant.

Le menu buffet à volonté est à 35 euros par personne, hors boisson. Et comme il semble être le cas le cas en Islande, il n’y a pas de dessert, mais seulement un café proposé en fin de repas (si on avait su… on aurait bien plus mangé !).

Le restaurant du Musée Maritime d'Ísafjörður

Si vous avez l’intention de vous rendre dans cette région, on vous conseille d’aller faire un tour sur les falaises de Látrabjarg, qui marquent l’extrémité Ouest de l’Europe, ainsi que l’immense plage de sable rouge/orange de Rauðisandur.

La plage de Rauðisandur

La péninsule de Snæfellsnes

Avant le retour à la civilisation à Reykjavík, nous avons fait un petit détour par la péninsule de Snæfellsnes. Après un petit break par la très charmante ville de Stykkisholmur, on se dirige vers la pointe de la péninsule pour gravir le chapeau glacé du volcan Saxholl, lieu qu’a choisi Jules Verne comme départ de son fameux Voyage au centre de la Terre.

Le petit port de Stykkisholmur
Sur le cratère du Saxholl…
…plein de neige !

Pourquoi les fjords de l’Ouest de l’Islande n’a pas été notre étape favorite…

Comme vous l’avez certainement compris, l’Ouest de l’Islande n’ait pas le meilleur souvenir de notre roadtrip. Ça s’explique sûrement par la fatigue accumulée des 15 jours de voyage en camping, mais aussi, et surtout, par le temps passé dans la voiture à rouler sur des routes ultra longues.

Ne décrions tout de même pas cette région, les paysages sont vraiment magnifiques. Mais si vous comptez vous rendre dans les fjords de l’Ouest, attendez-vous à rester en voiture pendant de lonnnngues heures.

En fait, si vous comptez, comme nous, passer 15 jours en Islande et faire le tour de l’île, on vous recommanderait peut-être de ne pas passer par les fjords de l’Ouest mais par le Centre, qui a l’air de proposer des paysages vraiment inédits par rapport au reste de l’Islande… Alors que les fjords de l’Ouest n’ont pas forcément grand chose à envier au fjords de l’Est, par exemple, alors que ces derniers sont un passage quasi-obligatoire si vous passez du Sud au Nord. Mais ceci n’est que notre humble avis ?

Notre itinéraire
Les fjords du Nord-Ouest, puis la péninsule de Snæfellsnes

C’est la fin de notre récit en Islande, on espère que nos différents posts vous aideront à planifier votre voyage ou vous donneront l’envie d’aller découvrir cette incroyable pays. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser en commentaire ?

On vous retrouve très vite dans un prochain article. Le décor sera cette fois-ci, sûrement bien moins dépaysant … ;)