Article revu et complété le 4 janvier 2017

Fin août 2015, nous sommes partis pour un road trip inoubliable de 16 jours en Islande. Nous avons roulé plus de 3000 km sur les routes islandaises et traversé des paysages uniques, entre montagnes enneigés à Landmannalaugar, avion crashé pendant la Guerre Froide sur une plage de sable noir, icebergs à Jökulsárlón, champs volcaniques, cascades incroyables, bains naturels et aurores boréales…

Quand partir en Islande ?

  • Si vous souhaitez faire de la randonnée pour découvrir les paysages uniques de l’intérieur du pays, il est préférable de partir entre juin et septembre pour que les pistes soient ouvertes. C’est aussi la période la plus adaptée pour camper, puisque la plupart des campings/refuges ouvrent en juin et ferment à la mi-septembre.
  • Si vous souhaitez voir le pays enneigé, observer des aurores boréales et rouler sous une tempête de neige… Il faut y aller en hiver !
  • Partir au printemps peut être une bonne alternative pour profiter des premiers rayons de soleil et bénéficier de prix avantageux sur les hébergements.

Les lieux à voir

L’Islande est riche en paysages. Voici une mini mosaïque photo des lieux emblématiques du pays :

Reykjavík (Voir l'article)
Þingvellir, Cercle d'or (Voir l'article)
Les îles Vestmann (Voir l'article)
Landmannalaugar (Voir l'article)
Jökulsárlón (Voir l'article)
Les Fjords de l'Est (Voir l'article)
Les Fjords de l'Ouest (Voir l'article)

Les billets d’avion ✈

En recherchant sur les comparateurs de prix (Kayak en l’occurence – pas qu’on soit sponsorisé par eux, mais c’est celui qu’on trouve le plus sympa à utiliser), nous avons trouvé le vol aller à seulement 114€/personne avec la compagnie low-cost islandaise Wow Air. Qui dit low-cost dit que la moindre option est facturée. Comme nous avons besoin de rajouter deux valises en soute pour loger tout le matériel de camping + un extra de 7kg en plus pour le poids de la valise cabine (puisque c’est limité à 5 petits kilos de base), le prix grimpe à 197€/personne. Grand avantage par contre : le vol est direct entre Paris CDG et Keflavík (l’aéroport international de l’Islande situé à 40km de Reykjavík) et dure 3h25.

Pour le retour, nous passons par SAS Airlines, qui était l’une des seules compagnie à ne pas partir très tôt le matin ou très tard le soir. Résultat, on s’en tire pour 167€/personne en faisant escale à Oslo (seulement 1h, donc pas le temps d’aller découvrir la Norvège :/). Et là du coup, pas d’extra à payer, donc au final le low-cost nous revient plus cher qu’une compagnie classique (en tout cas pour notre cas en particulier), même si le vol dure au total 5h40.

Budget avion :

Aller (Wow Air) : 114€ de base + 15€ sup. bagage cabine + 31€ bagage en soute = 197€ tout compris
Retour (SAS) : 167€ tout compris

Total AR : 364€/personne


Il est possible de voyager avec d’autres compagnies comme Icelandair et Transavia pour des vols directs.

Ceci n'est pas un vol Wow Air

Décalage horaire en Islande

Il existe un décalage horaire avec la France de seulement 1 heure en hiver et 2 heures en été. Cependant, en hiver aux alentours du 21 décembre, les journées d’ensoleillement sont très courtes, il fait jour un peu moins de 2h par jour. Contrairement, en été vers le 21 juin, le soleil brille encore à minuit !

Formalité d’entrée ?

Si vous êtes ressortissants de l’Union Européenne, pas besoin de visa ou de passeport, votre carte d’identité suffit pour pouvoir entrer dans le pays, mais à condition d’y rester moins de 3 mois.

Les Fjords de l'Est (Voir l'article)

La location de la voiture

Mis à part la route 1 qui fait le tour de l’île, rares sont les routes goudronnées. Si vous souhaitez vous aventurer sur les pistes à l’intérieur du pays, et ainsi pouvoir traverser des gués (= traverser une rivière en voiture, si si !), il faut absolument louer un 4×4. OK ce n’est pas très écolo le 4×4… Mais en Islande, on n’a pas vraiment le choix !

On a commencé par faire un petit tour des compagnies locales. Oubliez tout de suite les compagnies internationales comme Europcar et Sixt, par exemple, qui fournissent des 4×4 de ville ridicules et pas du tout adaptés au pays, à des prix exorbitants.
Sans hésiter une seule seconde, on a choisi Blue Car Rental grâce à ses tarifs largement en dessous de la concurrence et l’expertise et l’accueil de ses employés. De plus, contrairement aux agences concurrentes, les assurances (quasi obligatoires si vous ne voulez pas avoir de gros ennuis) pour les dégâts liés aux graviers sont déjà toutes inclues dans le prix ! On a juste rajouter l’assurance SAAP qui protège des tempêtes de sable et de cendres (oui oui ?). Celle-ci est vivement conseillée si on souhaite parcourir le sud de l’Islande où des tempêtes de ce type peuvent survenir !

Avec les conseils de l’équipe, on a donc choisi un Dacia Duster 4×4 diesel, qui a l’avantage d’être assez grand pour franchir ce que l’on veut, économique à la location et en carburant. Bon, il faut quand même débourser 210.000 ISK (environ 1430€) pour 13 jours de location… Et oui, l’Islande c’est loin d’être bon marché !

Budget location de voiture :
Blue Car Rental : 1430€ (pour 2 personnes) toutes assurances comprises pour 13 jours de location

Pour plus d’informations sur la location d’un 4×4 en Islande, on a écrit un article complet ici sur ce sujet ?

Tente (similaire) Coleman

L’hébergement ⛺

Avant le départ, nous avons réservé seulement deux nuits dans un Airbnb à Reykjavík. Pour le reste, nous avons fait le choix de camper pour être plus libre, flexible (pas besoin de réserver) et aussi pour faire de grosses économies. Pour en savoir plus sur le camping en Islande, rendez-vous sur notre article dédié.

Pour un futur voyage en Islande, nous avons listé les logements à petits budgets (ça reste l’Islande^^) dans lesquels on aimerait bien séjourner :

L’argent

La Couronne Islandaise (ISK) est la monnaie locale. Pour info, en 2017, pour 1 € on grosso-modo 120 ISK. Il est inutile de retirer de l’argent au distributeur ou dans un bureau de change : la plupart des commerçants prennent la carte bancaire, et même dans les endroits les plus reculés !
Cependant, on vous conseille de regarder les frais appliqués par votre banque à l’étranger.

Landmannalaugar (Voir l'article)

Comment s’habiller en été en Islande ?

Clairement, l’Islande n’est pas le pays pour passer des vacances d’été au chaud sous un beau soleil. Il fait froid, il pleut et le temps change très vite… Ici, la température maximale en été dépasse rarement les 18 °C. Durant notre road trip fin août, on a connu des températures particulièrement basses, voire négatives !

Voici ce que nous avons emmener dans notre valise :

  • Nos imperméables / coupe-vents de la marque Rains
  • Nos manteaux d’hiver, des gants et des bonnets, si jamais il faisait trop froid (et ça sert plus d’une fois !)
  • Nos chaussures de randonnée : la paire de chez Décathlon pour Thibault, une paire de Salomon pour Marine. Des chaussures en toile (comme les Palladium) peuvent aussi faire l’affaire les jours où il ne pleut pas bien sûr
  • Des chaussettes de randonnée Décathlon
  • Les T-shirts techniques Décathlon à mettre sous un pull pour tenir bien chaud
  • Les jeans ne sont pas vraiment adaptés pour de la randonnée en Islande. En cas de pluie, ils mettent énormément de temps à sécher. Bref, c’est pas le top ! On s’est donc achetés des pantalons imperméables de chez Décathlon qu’on enfile en cas de grosse pluie… #Laclasseinternationale
  • Et pleins de vêtements chauds, comme des polaires, des gros pulls en laine, sweats…

Le Budget pour partir en Islande

À titre d’indication, pour 16 jours de road trip en Islande, nous avons dépensé en moyenne 110€ / jour / personne. Le prix comprend l’essence, la nourriture, les hébergements, les activités (baleines et traversée en ferry pour les îles Vestmann), les billets d’avions…

Organiser son road trip avec l’aide d’une agence de voyage

Pour préparer votre itinéraire, il est toujours possible de passer par une agence de voyage comme Comptoir des Voyages, qui propose des road trip personnalisés selon vos envies et votre budget. Pour le coup, vous n’avez rien à prévoir, tout est organisé à l’avance, de la réservation des billets d’avion aux activités proposées sur place.

Nos points de chutes, lors de notre tour de l'Islande fin août 2015

L’article contient un lien sponsorisé par Comptoir des Voyages.
Nous gardons évidemment notre entière liberté éditoriale.